Iran Manif - Le directeur des services sociaux de la province de Lorestan dans l'ouest de l'Iran a confié à l'agence Isna que la malnutrition touchait de nombreux enfants des zones déshéritées et des bidonvilles de cette région.

Il a précisé qu'il existait dans cette province, 303 crèches et maternelles actives qui s'occupent de 15.000 enfants. La crise économique, le poids de trois guerres que mène le régime des mollahs, en Syrie, au Yémen et en Irak, ont accru la pauvreté et la faim. « Sur ce nombre, 7.570 enfants vivent dans les secteurs défavorisés et des villages déshérités, et 975 enfants très pauvres bénéficient d'une aide publique. Or cela représente une augmentation de 50% par rapport à l'an dernier », a-t-il détaillé. 

Il a ajouté que dans les bidonvilles, la misère est si dure que les services sociaux ont constaté que sur une période de 130 jours, les enfants ne mangeaient qu'un seul repas chaud par jour.