Iran Manif - Le blocus du camp Liberty continue. Cela fait douze semaines sans discontinuer que le gouvernement irakien empêche l’entrée de l’essence dans le camp. Depuis début décembre pas une goutte n’a franchi les portes de Liberty. L’essence, achetée par les habitants ces trois dernières années, sert uniquement à un nombre très restreint de services publics et de véhicules pour la distribution des repas, les besoins quotidiens des habitants et le déplacement des malades et des blessés incapables de marcher sur les routes très caillouteuses et boueuses du camp. 

En raison de cette interdiction, même les urgences médicales ne peuvent être transférées à la clinique irakienne du camp, et n’y parvienne qu’avec un grand retard. Empêcher l’entrée de l’essence dans cette saison froide et pluvieuse, rend la vie des malades, des blessés et des personnes âgées très difficile.

Ces trois derniers mois, les habitants et leurs représentants ont soumis quotidiennement cette mesure inhumaine à la MANUI et en ont informé dans de nombreux courriers les autorités onusiennes et américaines. Malheureusement, aucune mesure efficace n’a été prise à cet effet.

Empêcher l’entrée de l’essence dans le camp revient en pratique à torturer les malades et les blessés. Cette mesure cruelle constitue par conséquent une infraction grave et flagrante du Protocole d’accord signé par l’ONU et le gouvernement irakien le 25 décembre 2011.

Etant donné les engagements du gouvernement américain et de l’ONU à assurer la sécurité et le bien-être des habitants du camp Liberty, la Résistance iranienne les appelle à intervenir sur le champ pour mettre fin à ce blocus tyrannique imposé par le gouvernement irakien et pour laisser l’essence entrer dans le camp.


IRAN 
Mars 2017

44 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions