Iran Manif - A Machad, deuxième ville d'Iran et centre religieux de première importance, des jeunes dans la rue Imam Reza ont donné une bonne raclée à la milice pour sauver une femme.

 

Ce 19 octobre, la patrouille du vice avait fait tomber dans ses filets une femme et la harcelait en la couvrant d'injures sous prétexte de son allure. Les agents lui reprochaient de ne pas respecter le code  vestimentaire obligatoire pour les femmes, une arme de la dictature religieuse pour réprimer la vie privée des Iraniens. 

En entendant les cris de la victime qui tentait de leur échapper, les jeunes ont accourus et roué de coups ces agents, permettant à la femme de s'enfuir. Des témoins rapportent que les jeunes accompagnaient les coups de "mort au dictateur!" et de "mercenaire dégage !".

Les jeunes intrépides de Machad avaient également passé à tabac la veille un mollah dans la même rue. 

Parce qu'elle abrite le mausolée du 8e imam des chiites Reza, vénéré par les Iraniens pour sa défense de la justice et sa lutte contre la tyrannie, Machad est malheureusement remplie de mollahs qui ont jeté leur avidité et leur convoitise sur cette sainte mégapole et détourné la religon pour en faire un business.

Ils y font régner une véritable mafia par le biais de fondations religieuses qui forment les plus grands complexes financiers et économiques du pays. L'argent sert à financer la répression, l'exportation du terrorisme et de l'intégrisme et bien sûr les guerres au Moyen-Orient. Tous les industriels occidentaux qui se précipitent en Iran pour y conclure des accords, sont d'abord conviés à cirer les babouches des mollahs de Machad...