Minutenews.fr- Hadi Abdullah, un jeune Syrien de 29 ans, a décidé de témoigner sur les horreurs vécues par la population syrienne et est devenu reporter dans la région. L'association Reporters Sans Frontières a choisi de le distinguer comme journaliste de l'année 2016.

 

On connaît déjà le nom de celui qui se verra remettre le prix Reporter Sans Frontière (RSF) dans la catégorie journaliste.

Il s’agit d’Hadi Abdullah, un jeune Syrien de 29 ans qui n’a pas hésité à braver de nombreux dangers pour rendre compte de la réalité syrienne.

Actuellement journaliste indépendant, l’homme a un parcours incroyable.

Originaire de Homs, dans le centre de la Syrie, Hadi Abdullah était étudiant infirmier lorsque le conflit a éclaté dans son pays. Il a décidé alors d’abandonner son cursus pour s’engager auprès des activistes anti-régime pour ensuite témoigner des horreurs subies par la population syrienne en devenant journaliste indépendant.

Capable de s’aventurer dans des zones dangereuses où peu de ses confrères occidentaux se risquent, il a filmé les syriens et a permis aux acteurs de la société civile d’être entendus de tous.

Ainsi, par la remise de ce prix, RSF veut récompenser son travail mais surtout féliciter son courage.

Hadi Abdullah a frôlé la mort à plusieurs reprises. En janvier dernier, il a été brièvement enlevé par le front Al Nosra.

Son cameraman Khaled al-Issa a été tué en juin dernier dans l’explosion d’une bombe artisanale dans le domicile qu’ils partageaient. Lui-même a été grièvement blessé lors de cette attaque.

Dans la catégorie des journalistes-citoyens, le prix RSF a récompensé Lu Yuyu et Li Tingyu, un couple de journalistes arrêté en juin pour avoir documenté les grèves et les manifestations citoyennes dans toute la Chine. Ils risquent aujourd’hui de lourdes peines de prison.

Hadi Abdullah recevra son prix, via une vidéo enregistrée car il ne pourra pas être présent, mardi 8 novembre 2016 à Strasbourg.