AlArabya.net, 8 décembre 2016 - Le procureur Ahmad Ali Montazeri qui préside en Iran la commission de censure d'internet, a interdit et fermé 14.000 sites et comptes sur des réseaux sociaux en Iran.

Dans une interview sur la chaine arabe du régime iranien Al Khabar mardi 6 décembre, le procureur souligne que la principale raison derrière cette décision est motivée par le contenu des pages de ces sites.

"Nous sommes sous une attaque de chaines étrangères et de réseaux hostiles qui visent nos valeurs religieuses et nationales", explique-t-il.

Cependant, les organisations des droits humains disent que les autorités iraniennes répriment la liberté d'expression parce qu'elles ont peur que les citoyens se documentent et montrent au monde les exactions permanentes et les manifestations de la population, comme dans la révolution de 2009.

Le procureur iranien a souligné qu'Hassan Rohani et le ministre de l'Intérieur Rahmani Fazli sont d'accord avec lui et ont adressé des "avertissements sérieux" à ce sujet.

Les autorités iraniennes ont lancé une grande campagne contre les réseaux sociaux dans tout le pays. Les forces de sécurité ont annoncé l'arrestation de jeunes, hommes et femmes, actifs, accusés d'appartenir à "l'armée internet" pour avoir organisé des défilés de mode sur Instagram. 


IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions