Iran Manif : Au cours de la nuit passée, les rafles d’étudiants se sont accentuées. Le régime essaie de mettre derrière les barreaux tous les meneurs de cortège ou les étudiants militants, croyant décourager les autres à manifester le 11 février prochain.

Parmi les victimes, deux jeunes filles Nazanine Hassan-Nia et Sahar Ghasseminejad, arrêtées à 4h00 du matin à leur domicile, lors d’un raid violent des services de renseignement. Les agents ont sais leurs affaires personnelles, livres et ordinateurs.

Sahar, qui est née en 1984, a perdu son père exécuté dans les années 1980. Comme des milliers d’autres, elles n’ont fait que participer aux grandes manifestations populaires postélectorales.