Iran Manif – Pour la journée internationale des femmes, les étudiants de Qom ont protesté contre les discriminations touchant les femmes au sein de leur université.

Le 7 mars, un groupe de filles s’est rassemblés devant le bâtiment de la faculté de sciences humaines avant d’être très vite rejoint par un groupe de garçons. Ils protestaient contre les mesures de répression appliquées par la sécurité de l’établissement.

Il faut rappeler que dans cette faculté le port du tchador, grand voile noir qui recouvre le corps de la tête aux pieds, est obligatoire et que les filles et les garçons doivent emprunter des portes d’entrée séparées pour accéder à la faculté.

Les filles sont continuellement la proie des humilitions et vexations des agents de sécurité femmes qui font office de police des mœurs. La ségrégation sexuelle y vaut aussi pour certains escaliers, des portes d’entrée et de sortie diverses et des ascenseurs.