Iran Manif – Quand on est une femme en Iran, on est toujours à l’affut de problèmes. Il y a tellement d’interdits et de contraintes qu’on ne sait jamais lesquels on a oubliés. Ainsi en voiture, les femmes ne sont à l’abri de rien.

 

Si l’envie vous prend d’écouter de la musique et que le rythme perce à l’extérieur, il se trouvera toujours une patrouille de la milice pour vous arrêter pour « pollution sonore » et vous confisquer le véhicule. Si jamais vous avez un animal de compagnie, comme un chien, à l’arrière du véhicule et qu’un agent l’aperçoive, vous êtes cuite.

Si à cause de la chaleur vous roulez vitres ouvertes et les manches relevées jusqu’au coude, il s’agit d’une infraction manifeste au code vestimentaire. Une amende salée. Si au milieu de l’autoroute vous laissez glisser votre foulard au volant et qu’une patrouille vous flashe, vous perdez votre véhicule.

Parfois pour pousser le vice à l’extrême, en ville, des miliciens se postent aux carrefours pour vérifier les mains qui tiennent le volant. Si vous avez du vernis à ongle, vous devrez vous arrêter sur le bas-côté, présenter vos papiers et recevoir une amende.  

 

IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions