Iran Manif –Selon les chiffres du centre de statistiques du régime iranien, le taux de chômage de la population active du pays se porte à 11%. Un chiffre qui concerne 9% des hommes, et 19,4% des femmes, soit deux fois plus de chômage pour elles. Cela veut dire aussi que les femmes ont deux fois moins de chance de trouver un emploi. 

 

Firouzeh Saber que le journal gouvernemental Sharq présente comme la directrice exécutive de la fondation pour la création d’emplois des femmes et des jeunes, dit à ce propos : « Dans les années 80 et après la révolution, le taux de chômage des femmes a beaucoup augmenté en raison des licenciements et du rejet des femmes non voilées. Le second point c’est qu’on ne croit toujours pas à la participation des femmes dans l’économie. C’est pourquoi chez les jeunes femmes, le taux de chômage est de 40% et quepour celles qui sortent des universités il est de 31%. »

En fait les véritables chiffres sont bien plus élevés. A titre indicatif le domaine médical où la profession d’infirmière est considérée féminine en Iran. Est-ce que les femmes y bénéficient d’une sécurité de l’emploi ?

Pour y répondre on peut se référer à Ebrahim Mohammadi, responsable des affaires internationales à l’organisation du système infirmier : « l’émigration des infirmières iraniennes à l’étranger en  mas 2016 a augmenté de 300%. La discrimination dans le système sanitaire et des salaires inappropriés face à la somme de travail effectué sont les facteurs principaux de cette fuite des infirmières. »

Les infirmières n’ont donc aucune sécurité de travail en Iran aujourd’hui et protestent depuis des années contre leurs conditions de travail et leurs salaires de misère.

D’après Mohammad Charifi-Moghaddam, le secrétaire général de la maison des infirmières, il y a eu plus de cinquante rassemblements de protestation l’an dernier de cette profession.

Dans ce régime misogyne, le but est d’écarter par tous les moyens les femmes de la vie économique et de les enfermer entre les quatre murs de la maison.

 

IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions