Iran Manif - Saviez-vous d'où vient le mot "riz" en persan, qui se dit "berandj" et pourquoi a-t-il été choisi ? Parce que dans le passé, la récolte qui venait à terme avec beaucoup de douleurs ('Randj' en persan) et un travail intense, c'était le riz. Be Randj, littéralement "avec douleur". Le riz, aliment de base en Iran, fruit de la douleur des femmes. 

Ce sont elles qui endurent le plus dans les rizières, à repiquer à la main les plants de riz. Combien d'heures par jour ?  Dès quelle heure et jusqu'à quand travaillent-elles?

"On doit être dans le champ à 7h30 du matin, explique une ouvrière agricole. On travaille d'une traite jusqu'à 12h30 où on peut manger quelque chose. A 14h30 on reprend le travail jusqu'à 19h30, sans interruption, qu'on ait mangé ou pas. Il faut être à l'heure pile. Beaucoup de femmes n'avalent qu'un simple petit-déjeuner, parce qu'elles n'ont pas le temps de rentrer chez elles à la coupure de midi. Elles mangent sur le pouce dans le champ. Certaines goutent avec du pain et du fromage vers 16h30. Les pieds dans l'eau. Et s'il pleut, on met un sac en plastic sur la tête."

Si quelqu'un tombe malade un jour de pluie, elle peut avoir un congé maladie?

"Sûrement pas. Elle doit travailler, sauf si elle perd  connaissance, qu'on vienne toutes à son secours et qu'on lui mouille un peu le visage avec de l'eau fraîche. Sinon, le rythme du repiquage ne nous laisse même pas le temps de nous redresser. Le patron nous dit : je vous paye et vous devez travailler jusqu'au soir."

Dans cette situaton, combien d'années une femme peut travailler ?

"Environ une quinzaine d'années. Ensuite arrivent le mal de dos, le mal de jambes, le mal de genou. Mais on est obligé de continuer à travailler. J'ai fais ça toute mavi. Le matin on coupait les tiges de riz, l'après-midi on chargeait le riz et la nuit je dormais sur des sacs de riz. Notre travaille ne nous apporte que des maladies et des souffrances. aucune d'entre nous n'est en bonne santé. Nous avons toutes des lombalgies et de l'arthrose cervical."

Personne dans le régime des mollahs ne se soucie de la situation de ces femmes. Avec la crise et la chèreté de la  vie, il leur faut travailler encore plus dur pour assurer une subsistance toujours plus maigre.

Les maladies se multiplient et mettent en danger les exploitations agricoles en affaiblissant les ouvrières. Cela vient de la pollution de l'eau charriée par les fleuves qui alimentent les rizières. 

Les femmes représentent 75% des ouvrières des rizières, car elles sont une main d'oeuvre beaucoup moins chère que les hommes. Une discrimination accentuée sous le régime misogyne des mollahs en Iran. 

 

 

IRAN 
Avril 2017

26 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions - Mars: 45 exécutions - )

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions