Iran Manif - Le président du régime iranien Hassan Rohani vient de nommer deux femmes comme vice-présidentes après un feu de critiques pour avoir proposé un gouvernement sans la moindre femme aux ministères, écrit France24 le 10 aout.

Le site présidentiel de Rohani a annoncé qu'il avait nommé Massoumeh Ebtekar à la vice-présidence pour les affaires féminines et familiales et Laya Joneidi vice-présidente des affaires juridiques.

Ebtekar était vice-présidente de Rohani pour l'environnement lors de son premier mandat, une des trois femmes nommées à son gouvernement. Une autre était Shahindokht Molaverdi, que Rohani a nommé à nouveau comme assistante pour les droits des citoyens.

Les présidents iraniens nomment un certain nombre de vice-présidents, qui ont des rôles inférieurs à ceux des ministres. Contrairement à ces derniers, les candidats à la vice-présidence ne nécessitent pas l'approbation du parlement dominé par les hommes.

Rohani a proposé 17 hommes pour 18 ministères au Parlement. Le religieux n'avait pas de femmes ministres dans son premier mandat, en dépit d'une soi-disant modération et de l'accent qu'il avait mis sur les droits de la femme pendant sa campagne.