AFP - Une militante iranienne des droits de l'Homme, Nasrin Sotoudeh, a été arrêtée pour "propagande contre le régime", a indiqué jeudi à l'AFP son avocate. Mme Sotoudeh, une avocate, est détenue depuis samedi à la prison d'Evine à Téhéran "après avoir été accusée de propagande contre le régime et tentative de porter atteinte à la sécurité" nationale, a affirmé Me Mina Jafari.

Lire la suite...

Arrestation d’une avocate de prisonniers politiques

Iran Manif - Le régime iranien a arrêté dimanche l'avocate de plusieurs prisonniers politiques, Mme Nasrine Sotoudeh, à Téhéran indique un communiqué de la Commission des Femmes du CNRI. Déjà le 28 août, les agents du ministère iranien du Renseignement s’étaient rendus à son lieu de travail et à son domicile et lui avaient confisqué des fichiers et des biens privés. Le pouvoir judiciaire du régime l'avait accusé de « collaboration contre la sécurité de l'Etat et de propagande contre le système. »

Lire la suite...

JDD, 30 aout - Pour avoir affiché son soutien à Sakineh Mohammadi-Ashtiani, cette Iranienne menacée d'être exécutée par lapidation, Carla Bruni-Sarkozy se voit violemment prise à partie par un quotidien de Téhéran. L'épouse du chef de l'Etat s'y fait traiter de "prostituée", comme Isabelle Adjani qui a également signé la pétition. Crise diplomatique en vue.

Lire la suite...

Iran Manif- Reçu d’Iran, le témoignage d’une ancienne détenue, donne une idée de la situation infernale d’incarcération : Dans le quartier des femmes de la prison de Gohardacht dans la banlieue téhéranaise, il y a une section où les prisonnières,  de droit commun et politiques, souffrent de conditions intolérables. Il n’y a que 2 WC pour 150 personnes.

Lire la suite...

Iran Manif - Les Pays-Bas sont "préoccupés" par le sort d'une Néerlando-Iranienne qui serait emprisonnée en Iran et risquerait la peine de mort pour atteinte à la sécurité nationale, a-t-on appris mardi auprès du ministère néerlandais des Affaires étrangères. "Nous sommes très préoccupés", a déclaré à l'AFP Christoph Prommersberger, un porte-parole du ministère. "Nous pressons l'Iran de nous dire si elle est effectivement en prison ou non, et si c'est le cas, de nous permettre de lui porter assistance pour qu'elle ait un procès équitable", a-t-il ajouté.

Lire la suite...

Chère Sakineh,

Condamnée à être enterrée vivante, puis à être lapidée ! Votre beau visage, réduit en bouillie ! Vos yeux pleins de douleur et de dignité, votre front, votre cerveau, votre âme… transformés en cible pour des lanceurs de pierres, explosés, pulvérisés, en miettes ! Effroi et consternation ! Cette image de cauchemar qui nous révulse, cette image qui nous terrifie et qui semble issue de la nuit des temps, cette incroyable torture risque donc de devenir réalité.

Lire la suite...

Une journaliste iranienne réfugiée en France raconte le calvaire quotidien enduré par la condamnée à la lapidation.

JDD, 22 août - Aux premières lueurs de l’aube, des formes noires, maladroites et cabossées s’agitent dans la pénombre. Il est l’heure de se lever. Intraitables, les matonnes sont déjà là, la sanction au bout des lèvres et du bâton. Pas de malade, pas d’exception, la soumission à Allah est tout à la fois entière et immédiate. Prisonnière modèle, Sakineh Mohammadi Ashtiani s’exécute en silence. Elle a déjà ajusté son tchador, tourné son corps vers la Mecque, et offert son âme au Tout-Puissant. Tabriz, prison des femmes, cellule n° 4, année 2008. Shahnaz Gholami, journaliste iranienne et réfugiée politique en France depuis quarante-neuf jours, n’imagine pas un seul instant que sa désormais célèbre camarade de cellule puisse enfreindre le règlement.
"Rajm!" Lapidation!

Lire la suite...

Iran Manif - La justice iranienne a décidé de suspendre l'application de la peine de mort par lapidation prononcée contre une femme de 43 ans, a annoncé dimanche l'agence officielle Irna. Au tapis, sonné par l’avalanche de coups sur la scène internationale, le régime trouve à peine la force de lancer – en crachant une dent : « Si à n'importe quel moment le chef de l'autorité judiciaire le juge opportun, le verdict sera appliqué sans tenir compte de la propagande des médias occidentaux ».

Lire la suite...

Iran Manif - Une Iranienne condamnée à la lapidation par la dictature religieuse, dont le cas avait suscité un tollé international, ne sera finalement pas exécutée, a annoncé contraint et forcé le régime des mollahs, passablement affaibli par son isolement et les sanctions internationales, dans un communiqué cité par le quotidien The Times aujourd'hui. La campagne en défense de cette femme suscité par cette peine barbare l'a donc poussé dans ses retranchements. Il faut encore signaler, qu'en pleine grève du Bazar et en cette journée de commémoration de la révolte étudiante, le régime avançait à la fois sur le fil du rasoir et des charbons ardents.

Lire la suite...