Communiqué de presse du Comité international pour l’application de la justice – le 25 octobre 2014

Reyhaneh Jabbari, 26 ans, étudiante décoratrice, a été pendue à l'aube, ce 25 octobre, dans une prison en dehors de Téhéran pour avoir tué un ancien responsable du renseignement, Morteza Abdolali Sarbandi, qui avait tenté de la violer en 2007. L'ONU et plusieurs organisations internationales dont Amnesty International ont déclaré que sa confession avait été obtenue sous une intense pression et au moyen des menaces des procureurs iraniens. Amnesty International a déclaré qu'elle avait été reconnue coupable après une enquête comportant de graves lacunes. Ahmed Shaheed, rapporteur des droits de l'homme pour l'ONU concernant l'Iran, a dit qu'elle avait agi en légitime défense.

Lire la suite...

CSDHI - Reyhaneh Jabbari, jeune femme étudiente de 26 ans en décoration d'intérieur, a été pendue le 25 octobre près de Téhéran après sept années de réclusion. Elle a enregistré son testament sous la forme d'un message audio très émouvant adressé à sa famille - et en premier lieu à sa mère Sholeh - en avril dernier. Reyhaneh Jabbari dit avoir respecté la loi mais qu'elle doit affronter la mort pour avoir voulu se défendre contre un agent du renseignement qui l'avait attirée dans un traquenard pour la violer.

Lire la suite...

Reyhaneh-Jabbari-IranIran Manif - Dans l’après-midi du 29 septembre, le régime des mollahs a transféré dans le plus grand secret Rayhaneh Jabbari de la prison Qerchak de Varamine (près de Téhéran) en isolement cellulaire à la maison d’arrêt de Gohardacht. Les prisonniers sur le point d’être exécutés sont en général transférés la veille en isolement dans cette prison avant d’y être pendus à l’aube suivante. Il est dit que son transfert a été tenu caché pour éviter les protestations des autres détenues.

Lire la suite...

Futura-sciences.com, 13 aout - Le Congrès international des mathématiciens se tient cette année à Séoul en Corée du Sud. Comme prévu, son ouverture a été l'occasion d'annoncer les noms des lauréats de la prestigieuse médaille Fields. La surprise est venue avec la mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani. C'est la première femme à recevoir la récompense que beaucoup considèrent comme le prix Nobel de mathématique.

Lire la suite...

Iran Manif – Le maire de Téhéran a sa méthode pour réduire le chômage en Iran : éliminer les femmes des administrations pour les remplacer par des hommes. Il vient de déclencher un engrenage ignoble qui soulève la colère de la population, mais les cadors du régime se sont rapidement engouffrés dans la brèche, suivis par une meute de députés. Rohani, l’homme qui modère plus vite que son ombre, n’a pas pipé mot. Un mollah reste un mollah.

Lire la suite...

AFP, 11 juin - La police iranienne a lancé il y a quelques jours une nouvelle campagne à Téhéran contre le non-respect du code vestimentaire strict imposé aux femmes dans le pays. Des policiers se sont déployés sur les principaux axes de la capitale. Les femmes, conductrices ou passagères d’une voiture, peuvent recevoir des avertissements si elles ne portent pas correctement le voile obligatoire.

Lire la suite...

Courrier International – 28 mai/4juin - A Téhéran, les mères toxicomanes finissent souvent par se débarrasser de leur progéniture. Ce quotidien iranien a mené son enquête.

Quotidien iranien Shahrvand, 29 avril– Somayeh a mis on fils au monde chez elle. Quand ses autres enfants sont arrivés, après l’accouchement, il y a avait du sang partout. Son nouveau-né n’est plus là. On le lui a acheté. Aujourd’hui, personne ne sait où il se trouve.

Lire la suite...

IRAN 
Mars 2017

44 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions