Iran Manif - Le ministère de l'economie en Iran a annoncé le 19 février le chiffre de la dette publique du gouvernement Rohani et des établissements publics pour l'année iranienne en cours qui s'achève le 20 mars.

La dette bat des records et atteint 700.000 milliards de tomans, soit 200 milliards de dollars. L'agence Fars, affiliée aux gardiens de la révolution qui ont englouti l'économie du pays, a repris les chiffres aditionnant pêle-mêle le gouvernement, les entreprises publiques et les groupes appartenant à l'Etat, autant dire aux pasdaran. 

Cela représente 30 à 50% du PIB. A tous les amateurs de risque extrême et à ceux qui souhaitent investir dans un pot percé, la ruée vers la crise en Iran est ouverte.