Washington Times, éditorial, 12 janvier - Aujourd'hui, la Cour d’appel fédérale [de Washington DC] juge l’affaire de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran contre le Département d'État des Etats-Unis. Le Département d'État affirme que l'OMPI est une organisation terroriste. L'OMPI dit aux États-Unis qu’ils sont tombés dans la propagande iranienne (…)

Le groupe a renoncé à la violence en 2001 et ne s'est pas engagé dans des activités terroristes depuis. Une évaluation de la menace terroriste de la communauté du renseignement américain reconnaît qu’il «n’y 'a pas eu d’attaque terroriste confirmée par [l'OMPI] depuis que l'organisation s'est rendue aux forces de la coalition en 2003. »

Lire la suite...

Iran Manif -  En Iran, le porte-parole de la commission sur la sécurité au parlement des mollahs a déclaré le 10 janvier à l’agence officielle Fars que « les critiques, les ennemis de la révolution et les hypocrites (terme péjoratif que le régime donne à l’OMPI, principale opposition démocratique) se trouvaient dans la rue le jour de l’Achoura (27 décembre) pour y semer le chaos et y créer des troubles ».

Lire la suite...

Mahmoud Ahmadinejad a eu sa dernière chance

The Economist, 7 janvier - Les six pays qui tentent de discuter avec l'Iran de ses dangereuses ambitions nucléaires – les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, la Russie et la Chine – sont face à un choix peu appétissant. L'Iran continue de produire des stocks d'uranium enrichi qu’il prétend destiner à un programme nucléaire civil (même s’il n'a pas de réacteur à propulsion nucléaire qui pourraient l’utiliser), mais qui pourrait fabriquer une bombe.

Lire la suite...

Iran Manif - Des partis ont été interdits de concourir aux élections législatives de mars, portant un coup à la réconciliation nationale jugée cruciale pour l'avenir de l'Irak. L'organe chargé de purger les éléments baassistes de la société irakienne, le Comité pour la Justice et l'Intégrité, a rayé des listes électorales quatorze partis et personnalités politiques.

Lire la suite...

Le régime terroriste en Iran sera renversé      
 
Maryam Radjavi appelle à une plus ferme réaction internationale face au régime iranien, la Norvège doit en prendre la tête, ajoute-elle.

Verdens Gang (quotidien norvégien), 4 janvier - Maryam Radjavi est la présidente-élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), une organisation de l'opposition iranienne en exil. Dans un entretien téléphonique avec Verdens Gang, Maryam Radjavi fait preuve d’optimisme en disant que l'insurrection va se poursuivre. Le soulèvement sera plus organisé et comprendra les étudiants, les travailleurs et les femmes, et le régime sera renversé l'an prochain, poursuit-elle.

Lire la suite...

Par David Broman

Aujourd’hui ce qui se passe en Iran est admirable. Pour cet espoir qu’il représente, on pourrait aisément considérer les Iraniens comme le peuple de l’année et on aurait pu éviter un gaspillage honteux en attribuant le prix Nobel de la Paix à l’opposition iranienne, plus particulièrement au Conseil national de la résistance iranienne (en exil) et à sa présidente Maryam Radjavi.

Le Jeudi (hebdomadaire du Luxembourg), 31 décembre – Editorial – Alors que 2010 s’amorce, on ne peut que constater qu’il y a encore et toujours une multitude de peuples de par le monde qui continue à souffrir dans leur chair et leur âme à cause de la bêtise humaine.

Lire la suite...

Les Iraniens descendent dans la rue par milliers pour réclamer la démocratie, tandis que la Grande-Bretagne continue à le gêner, dit Christopher Booker
   
Par Christopher Booker
 
The Sunday Telegraph, 3 janvier 2010 - Un mystère politique majeur de la décennie écoulée est de savoir pourquoi notre gouvernement a été aussi anxieux d’apaiser un des régimes les plus antipathiques et les plus vicieux au monde. 

Lire la suite...

IRAN 
Février 2018

 12 exécutions

(Janvier : 21 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions