Iran Manif - Les agents de la sécurité en Iran n'ont pas hésité une minute. Le 9 décembre ils ont simplement interdit l'entrée du grand stade Azadi de Téhéran à un père et son enfant venus assister à une rencontre de football qui opposait les équipes Esteghlal et Tractorsazi. 

Ils étaient venus de Chabestar, à 700 km de la capitale avec dans la tête mille étoiles, et la joie de faire la fête sur les gradins en voyant de prêt un grand match. Ils avaient fait 8 heures de route, étaient arrivés très tôt aux abords du stade, voulant être les premiers à y entrer.

Hélas, ils ont refoulé l'enfant, pas le père, pour la simple raison qu'il s'agissait d'une fille, une fillette de 7 ans. L'apartheid sexuel !

La Fifa a reproché à maintes reprises au régime iranien ses interdictions faites aux femmes, désormais de tout âge, d'entrer dans les stades. Qu'attendre de plus des mollahs obscurantistes, qui ont inscrit la misogynie dans la loi et qui ont décrété que dès l'âge de 9 ans une fillette est suffisment mûre pour être mariée, ou encore jugée et condamnée ?