IndiaTimes - L'Iran a convoqué le principal diplomate britannique à Téhéran une deuxième fois ce mois-ci pour se plaindre des critiques faites sur ses actions en Syrie, a rapporté la télévision d'Etat.

La mesure vient en réaction à l'appel lancé par le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, aux ambassadeurs russe et iranien à Londres jeudi pour exprimer sa "profonde inquiétude" sur le rôle de leurs pays dans la "souffrance" du peuple d'Alep.

"Après les déclarations et les positions mal venues des autorités britanniques sur le rôle de la République islamique d'Iran dans la crise syrienne, le chargé d'affaires britannique a été convoqué au ministère des affaires étrangères pour recevoir un protestation", déclarait un communiqué publié par la chaine d'Etat IRIB.

Un chargé d'affaires a été convoqué vu que l'ambassadeur Nicholas Hopton est actuellement hors du pays.

L'Iran apporte un important soutien militaire et financier au président syrien Bachar al-Assad et a joué un rôle clé dans l'écrasement des forces rebelles à Alep au cours du mois passé.

La tension entre Téhéran et Londres monte juste trois mois après le rétablissement de l'ensemble des relations diplomatiques entre les deux pays.

Il y a seulement une semaine, l'Iran a convoqué Hopton pour se plaindre de ce que la Première ministre Theresa May a assuré aux alliés du Golfe que la Grande-Bretagne aiderait à «repousser les actions régionales agressives de l'Iran».

Les deux pays avaient rompu leurs relations diplomatiques en 2011 lorsque des manifestants avaient pris d'assaut l'ambassade à Téhéran, furieux du rôle de la Grande-Bretagne dans les sanctions touchant le programme nucléaire iranien.

Ils ont rétabli les relations suite à l'accord nucléaire entre l'Iran et les grandes puissances l'an dernier.

 

IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions