Iran Manif - Voilà, voilà. Depuis que le conseiller diplomatique du guide suprême en Iran, Ali-Akbar Velayati a été placé à la présidence de l'université "libre" – l’enseignement supérieur privé - il n'a rien trouvé de mieux que de renforcer la ségrégation sexuelle.


 Les femmes incarnant le diable aux yeux des mollahs et de leurs partisans, cet ex-ministre des Affaires étrangères de la théocratie manie beaucoup le bâton pour les écarter des campus, où elles sont majoritaires.

Le très officiel journal Keyhan écrivait que le vice-président à la "culture" de Velayati s'est fendu d'une directive en 8 points, avec la bénédiction de son mentor, dans laquelle est précisée l'urgente nécessité de séparer les parkings pour les femmes.

Alors que les Iraniennes sont le moteur du soulèvement contre la dictature religieuse et ses batteries de discriminations et de lois iniques anti-femmes - dont le voile obligatoire est un des aspects - le régime des mollahs joue ses dernières cartes pour renforcer la répression. Mais cela n’arrêtera pas le soulèvement.

 

IRAN 
Février 2018

 12 exécutions

(Janvier : 21 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions