Iran Manif - Saïd Mortezavi, juge potence  par excellence et exécuteur de la photo-journaliste canado-iranienne Zahra Kazemi en juillet 2003 sous la torture, a un terrible tableau de chasse à son actif. Comme en ces temps troublés de soulèvement en Iran, le régime cherche à jeter du lest, il a démis Mortezavi de ses fonctions et l'a même jugé. Mais depuis, il aurait disparu. Une bonne occasion pour les Iraniens de se lâcher sur Telegram, le seul réseau social non contrôlé par les mollahs.

Morceaux choisis :

Yarassan: Il n'y a pas que Saïd Mortezavi qui soit recherché. Si on regarde les dossiers de l'Amia (attentat en Argentine en 1994), du Mykonos (attentat en Allemagne en 1992), du massacre de l'été 1988, les exécutions des années 1980, de l'éclection de 2009, des suicides (en prison), des meurtres en série d'intellectuels et de janvier 2018, on voit que toutes les autorités du régime sont recherchées.

Hadi Moussavi: d'après le juge, Mortezavi avait 9 gardes du corps. Avec toute cette protection, comme ils l'ont perdu?

Faryad: Pour attraper Abdolmalek Rigui, ils ont retourné ciel et terre et ils l'ont arrêté. Ils sont allés jusqu'au coeur de Paris pour trouver Chapour Bakhtiar, et ils ont envoyé au ciel des dizaines d'intellectuels. Mais ils ne trouvent pas Saïd Mortezavi...

Khakhouï: Un jour quatre types ont chanté une chanson et se sont filmés, en moins de six heures ils les ont attrapés. Un jour, là-bas (à la prison d'Evine) un type a torturé plusieurs personnes, en a tué plusieurs autres, a détourné de l'argent et commis mille autres saloperies. Et ils ne l'ont pas encore attrapé. Mais où est Saïd Mortezavi?

Guiti: Pour le meurtre de Mohsen Rou-ol-Amini, juste 2 ans de prison, et ils ne le retrouvent pas. Qui tire les ficelles de ce dossier ?

Abbas : La taxe pour sortir du pays est de 220.000 tomans. L'amende pour fraudes de Saïd Mortezavi est de 200.000 tomans. Alors s'il paye 20 tomans de plus, on va le retrouver au Canada.

Hossein : On ne peut pas perdre Saïd Mortezavi. Parce qu'il a eu une promotion. Si on ne le trouve pas, c'est parce qu'il est en stage de formation pour ses nouvelles fonctions. Il va bientôt refaire surface.

Vania: Ceux qui dans les années 1980 ont commis tout un tas de crimes contre la population, non seulement ils n'ont pas été châtiés, mais en plus dans les décennies qui ont suivi, ils ont reçu des postes de toutes sortes. Alors Saïd Mortezavi ne sera pas châtié. C'est tout.

Eskambil : Le problème c'est quoi ? Que la peine de Mortezavi ne soit pas suffisante comparée à celle des condamnés à mort pour le même crime?

Melika: comment se fait-il que pour arrêter les militants des droits, ils s'y prennent à toute vitesse, mais qu'ils n'arrivent pas à retrouver Mortezavi?

Nemesis: Bonjour. Ce gosse n’est pas rentré. Il est perdu. Merci à ceux qui le trouve de l’amener au commissariat de police le plus proche.

Khormalou : Comment peuvent-ils dire qu'on est en sécurité ? On n'a retrouvé ni les agresseurs à l'acide, ni Saïd Mortezavi.

Touti : Mais il est où Saïd Mortezavi? Il est dangereux. Il ne doit pas être laissé en liberté, même si avec tous ces meurtres et toutes ces tortures il n'en a pris que pour deux ans de prison.

 

IRAN 
Juillet 2018

 32 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions