Le Temps (Suisse) - Le calvaire se poursuit. Toute la journée de mercredi, les bombes ont continué de s’abattre sur les derniers kilomètres carrés d’Alep-Est qui échappent encore au contrôle de l’armée syrienne. Quelque 50 000 personnes restent donc à la merci des canons. L’annonce, mardi soir, d’un accord de reddition des forces rebelles n’y a rien pu.

Lire la suite...

Al-monitor.com, 5 décembre - Dans une interview accordée à Parsineh, un journal iranien en avril dernier, une Iranienne baloutche a relayé certains dangers du code civil actuel iranien. Née dans la pauvreté, elle a dit avoir été mariée à un Afghan à l'âge de 12 ans. Après avoir engendré sept enfants, son conjoint est retourné en Afghanistan, la laissant derrière avec leurs enfants - aucun n'ayant de certificats de naissance. Craignant la déportation, elle vit maintenant dans un abri de montagne éloigné sans eau courante ni électricité.

Lire la suite...