Iran Manif - Quelque 2000 salariés de la société maritime Iran Sadra de la ville portuaire de Bouchehr dans le sud-ouest de l'Iran n'ont pas touché de salaires depuis trois mois. Ils ont lancé un ou deux mouvement de grèves et obtenu des promesses, mais pas de salaires sonnants et trébuchants. Faut-il s'en étonner? 

Pas vraiment, l'actionnaire majoritaire de l'entreprise n'est autre le corps des gardiens de la révolution qui domine la majorité de l'économie iranienne, ici en l'occurence la base Khatam al-Anbia, un véritable prédateur.

2000 ouvriers chargés de construire des embarquadères des phases 13D et 27B à Bouchehr attendent en vain leurs payes. Un des employés a indiqué que le salaire du mois de septembre vient juste d'être versé, mais pas le reste.

Non seulement les gardiens de la révolution ont mis la main sur des pans entiers de l'économie, notamment tout ce qui touche aux échanges commerciaux avec l'étranger -- pour s'assurer un financement de la répression interne et de la guerre en Syrie -- mais étant l'organe de sécurité du régime, ils en profitent pour ne pas payer les salariés et imposer des conditions sociales et de travail d'une grande ijustice. 

 

 

 

IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions