Iran Manif - Depuis six jours  l'air de Téhéran en Iran est irrespirable. Un peu plus que d'habitude. Le phénomène ne se limite pas à la capitale iranienne.

A Tabriz, dans le nord-ouest du pays, l'air aussi est fortement pollué depuis plusieurs jours et les écoles sont fermées.

Dans le sud-ouest à Ahwaz, dimanche 25 décembre la pollution était cinq fois plus élevée que la norme.

Les raisons sont multiples. L'essence fabriquée sur place est de qualité excécrable et pollue gravement l'air. La production industrielle ne répond à aucune norme et aucune sanction n'entre en jeu. Le régime en place n'a pas plus de politique de protection de l'environnement que de santé publique. Le résultat est une chappe d'air pollué au-dessus des villes et l'assèchement à plus de 90% des ressources hydrauliques du pays.

IRAN 
Mars 2017

42 exécutions

(Janvier: 95 exécutions - Février: 52 exécutions)

-----------------------------

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions