Iran Manif - Les épargnants spoliés par des établissements de crédit affiliés aux institutions financières officielles en Iran ont continué leur sit-in de protestation le 2 octobre devant le bâtiment des services judiciaires de Téhéran réclamant d'être remboursés. Ils ont également fustigé dans leurs slogans le président de la Banque centrale d'Iran en demandant son renvoi.

A Arak, dans le nord-ouest de l'Iran, les épargnants escroqués de l'établissement Arman Vahdat se sont rassemblés le 2 octobre devant le bureau principal de la société en criant "qui a pris notre argent?"

À Malayer, dans l'ouest du pays, les épargnants d'Arman Vahdat, détenu et géré par les Gardiens de la révolution (pasdaran), ont manifesté devant le gouvernorat pour exiger leur argent.

À Hamedan, dans le centre de l'Iran, ils se sont rassemblés devant la branche de Khajeh-Rashid pour protester également contre cet établissement corrompu des pasdaran.

A Khorramabad, dans l'ouest de l'Iran, les épargnants en colère du même établissement ont manifesté pour récupérer leurs placements.

Et à Dezfoul, dans le sud de l'Iran, les clients spoliés d'Arman Vahdat ont organisé un rassemblement de protestation devant la succursale de la société pour réclamer eux aussi leurs biens.