Power Line, le 31 octobre 2017 – Les manifestations en Iran ont mis une partie de la diaspora iranienne aux États-Unis et en France en ébullition. Certains s'appuient sur des informations de leur famille et de leurs amis en Iran, d'autres sur divers médias.

La semaine dernière, Fox News a rapporté que plus de 2 000 personnes avaient manifesté devant le parlement en Iran. La chaine se fondait sur un reportage et une vidéo d'un groupe d'opposition iranien, le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Les manifestations sont dirigées contre un scandale financier. Des milliers de personnes ont confié leurs économies de toute une vie à des institutions gouvernementales uniquement pour le perdre ou ne pas être autorisées à récupérer leurs fonds. De nombreux investissements seraient dirigés ou liés au sinistre Corps des gardiens de la révolution (les Pasdaran). Tout cela se produit dans le contexte d'une économie qui va mal.

Les manifestations ont commencé en 2016, mais elles sont récemment devenues de plus en plus politiques. Fox News note que le président Trump, dans son récent discours sur l'accord nucléaire, a déclaré que son administration était solidaire des Iraniens ordinaires. Cette remarque a sans doute encouragé les Iraniens ordinaires à descendre dans les rues en octobre.