Iran Manif - Pour tous ceux qui rêvent encore du marché de 80 millions de consommateurs en Iran, une piqure de rappel sur la situation économique et sociale. En ce 28 décembre des milliers d'Iraniens ont défilé dans la seconde ville du pays, Machad, pour protester contre la montée astronomique des prix et conspuer le pouvoir en place. Ils ont envahi la place Mojassameh et la rue Chohada.

Comme le rappelait une autorité juste après le séisme de Kermanchah, c'est du séisme social que doit craindre le régime.

C'est que la misère s'étend en Iran et que la faim a fait descendre la population en masse dans la rue. "vous avez profité de l'islam pour plumer le peuple" criaient les Machadis, hommes et femmes, en colère dans cette ville sainte qui abrite le plus gros conglomérat économique et financier du pays, la fondation multimilliardaires Anstan-Qods-Razavi.

Un puits d'or et d'argent face à une foule affamée, excédée par le chômage et l'inflation, par la nappe vide, par la peur du lendemain.

La manifestation de la mégapole s'est étendue dans la région à la légendaire Nichapour et Kachmer, Birjand mais aussi à d'autres régions : à Yazd (dans le centre), Chahroud (nord-est) et Nochahr (nord). 

Les cris de colère ont rapidement visé le pouvoir. "A bas la dictature!", "A bas Rohani!". Tiens, celui que les médias occidentaux s'échinent à faire passer pour un modéré est hué par les manifestants...

La foule gronde contre les richesses dilapidées dans les guerres étrangères et dans le soutien aux groupes terroristes. "ni pour Gaza, ni pour le Liban, je donne ma vie pour l'Iran", scande la rue. "ça déborde, ça déborde, le peuple en a ras-le-bol".

Les Iraniens ne supportent plus les fraudes faramineuses commises e toute impunité par les autorités: "il suffit d'une fraude en moins pour régler tous nos problèmes!" Le slogan en dit long sur les montants détournés. "les voleurs nous pillent et le pouvoir les soutient!"

Partout on en appelle à la jeunesse: "jeunes iraniens levez-vous, levez-vous!"

Aux policiers venus disperser la foule, celle-ci réplique: "police occupe-toi des voleurs!". La police épaulée par des agents en civil a ouvert le feu, tirant en l'air.

La foule tient bon, criant "A bas la dictature! A bas Rohani !". La foule grossit. Les forces de sécurité balancent des gaz lacrymogènes. Des jeunes s'emparent des grenades lacrymogènes et les lancent au loin. 

Une première secousse qui annonce un séisme de grande ampleur, celui du renversement des mollahs. 

Voir des clips

 

 

 

IRAN 
janvier 2018

 9 exécutions

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions