Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Gazette - La grève des chauffeurs de camions en Iran, qui est entrée dans sa huitième journée dimanche, s'est étendue à toutes les provinces malgré l'arrestation de dizaines de chauffeurs et les menaces de l'appareil judiciaire d'en exécuter certains pour "menace à la sécurité nationale".

Des militants ont publié sur les médias sociaux des images montrant des centaines de camions stationnés à Téhéran, Ispahan, Zarine-Chahr et Machad.

Dans le cadre d'une initiative de solidarité internationale, des chauffeurs de camions néerlandais ont participé à une manifestation à bord de leurs camions.

Les autorités iraniennes ont arrêté 40 routiers dans diverses provinces pour avoir participé à la grève, qui dure depuis des jours pour protester contre le manque de salaires, le coût élevé des pièces de voiture comme les pneus, l'augmentation des frais de transport et la hausse des coûts dans un contexte économique de détérioration.

Le procureur général iranien Mohammad Jaafar Montazeri a menacé d'exécuter les organisateurs de la grève pour "menace à la sécurité nationale".

La grève est devenue la plus importante parmi d'autres grèves ouvrières en Iran, car elle a contribué à la paralysie de l'économie, alors que les prix élevés du carburant ont commencé à inquiéter le régime qui essaie de réprimer les grévistes.

Entre-temps, au moins 27 personnes sont mortes et plus de 300 ont été empoisonnées après avoir consommé de l'alcool de contrebande en Iran, ont déclaré dimanche les services d'urgence de l'Etat, dans l'un des pires cas du genre dans le pays.

Mojtaba Khaledi, porte-parole des services d'urgence de l'État, a déclaré que quelque 176 personnes étaient encore hospitalisées dans cinq provinces, selon l'agence de presse semi-officielle ILNA.

Malgré l'interdiction de l'alcool pour la majorité des musulmans d'Iran et les fréquentes descentes policières, l'alcool de contrebande est largement disponible.

IRAN 
Octobre 2018

  15 exécutions

(Janvier: 22 exécutions, février: 17 exécutions, mars: 12 exécutions, avril: 33 exécutions, mai: 19 exécutions, juin: 17 exécutions, juillet: 40 exécutions, aout : 28 exécutions; septembre : 33 exécutions)

-----------------------------

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 : 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions