Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Communiqué du président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l'Irak, 8 avril, 18h30 -  L'horrible massacre de civils innocents à la Cité d'Achraf dans le nord de Irak marque un nouveau moment difficile dans l'histoire tragique de ce pays assiégé. Des réfugiés non armés pris délibérément pour cibles par des dizaines de véhicules blindés et des centaines de soldats lourdement armés agissant sous les ordres directs du premier ministre Nouri Al Maliki, est un crime humanitaire qui se classe parmi les pires commis dans ce siècle.

L'ONU, qui a maintenu une surveillance permanente du camp depuis le retrait de la protection militaire des Etats-Unis, doit maintenant mener une enquête approfondie pour s'assurer que tous ceux qui ont participé à cette atrocité, notamment ministres, commandants militaires et même simples soldats qui ont jugé bon d'ouvrir le feu sur des hommes et les femmes désarmés, soient traduits en justice devant un tribunal international.

De plus, la communauté internationale, qui a été averti à plusieurs reprises au plus haut niveau de cette catastrophe imminente, doit désormais accepter sa part de responsabilité dans l'horrible massacre. Le moins que l'on puisse faire à présent est de mobiliser immédiatement une assistance médicale pour les plus de 300 blessés graves, demander la libération immédiate de toutes les personnes enlevées par l'armée irakienne lors de l'attaque non provoquée et de déployer une grande force de l'ONU au Camp d'Achraf sans délai pour fournir une protection aux résidents restants et pour éviter leur anéantissement  finale par les assassins criminels qui ont ordonné ce massacre.

 Struan Stevenson, eurodéputé
 Président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l'Irak

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 10 exécutions

Soulèvement national

251 manifestants tués

3700 blessés

7000 arrestations

dans 146 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE