Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les Moudjahidine du peuple iranien ont demandé vendredi l'évacuation de leurs blessés du camp d'Achraf, en Irak, et dénoncé comme un "crime" une intervention de l'armée irakienne contre ses occupants qui a fait plusieurs morts plus tôt dans la journée.

"L'urgence, c'est l'évacuation des blessés vers un hôpital américain ou vers un pays étranger, la Suisse par exemple", a déclaré à Paris un porte-parole du Conseil national de résistance iranienne (CNRI), dont l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI) est la principale composante.

Le CNRI, principal mouvement d'opposition extérieur au régime iranien, est basé au nord de Paris.

Selon ce porte-parole, le camp d'Achraf, qui compte quelque 3.500 habitants, est soumis à "un blocus médical". Le CNRI a avancé à la mi-journée un bilan de 31 morts, "dont certains sont décédés des suites de leurs blessures" et affirmé que 300 personnes avaient été blessées, dont 19 très gravement.

Ce bilan, invérifiable de source indépendante, est beaucoup plus élevé qu'un décompte obtenu par l'AFP en Irak de sources militaire et hospitalière faisant état de 3 morts.

Le porte-parole a accusé le gouvernement irakien d'avoir coordonné cette opération contre le camp d'Achraf avec le régime iranien. Il a assuré que des démarches diplomatiques avaient été entreprises auprès des Etats-Unis, de l'ONU et de l'Union européenne.

"Ce serait une honte pour la communauté internationale de rester inerte face à ce crime", a-t-il ajouté.

En visite dans le nord de l'Irak, le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, s'est dit "très préoccupé" par ces heurts, dont les circonstances demeuraient floues.

De son côté, le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a exhorté les forces irakiennes à faire preuve "d'extrême retenue".

(AFP)

 

IRAN 
NOVEMBRE 2019

 10 exécutions

Soulèvement national

251 manifestants tués

3700 blessés

7000 arrestations

dans 146 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE