Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Deux des Achrafiens blessés enlevés par forces criminelles de Maliki le 8 avril et qui sont décédés à l’hôpital de Baquba, ont été identifiés. Il s’agit de Hossein Ahmadi Jeihoun-Abadi et Morteza Behechti. 

Les forces répressives irakiennes, aux premières heures du vendredi 8 avril, ont enlevés ces deux Moudjahidine d’Achraf après les avoir grièvement blessés. Ce n’est qu’après plusieurs heures qu’ils les ont transférés à l’hôpital de Baquba où ils sont décédés.

Hossein Ahmadi figure au nombre de ces Achrafiens qui les 28 et 29 juillet 2009 avaient été pris en otage par les forces irakiennes et qui après 72 jours de grèves de la faim, alors qu’ils étaient à deux doigts de la mort, avaient été libérés et ramenés à Achraf.

Non seulement l’attaque criminelle du 8 avril, mais aussi le comportement du gouvernement et des forces aux ordres de Maliki avec les blessés relèvent clairement du crime contre l’humanité et ceux qui en sont responsables doivent être traduits en justice.

Comme ne cesse de le répéter depuis deux jours la Résistance iranienne, une grande partie des 300 blessés sont dans un état gravissime. A défaut d’être pris en charge par les forces américaines, ils risquent de mourir, une mort dont les Etats-Unis sont tenus responsables à cause de leur engagement à protéger les résidents d’Achraf.