Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Conseil de l'Union européenne, 9 avril - L'UE est profondément troublée par les informations de l'usage de la force contre des résidents du camp d'Achraf en Irak, causant des victimes. L'Union européenne déplore les pertes de vie. La Mission d'assistance de l'Organisation des Nations Unies en Irak suit la situation de près, et aux côtés de l'ONU, l'UE a constamment appelé à plusieurs reprises le gouvernement irakien à ne pas utiliser la violence et à respecter les droits humains des résidents du camp. Ce message a été réitéré par les représentants de l'UE  lundi lors d’une réunion avec le Premier ministre Nouri al-Maliki lui-même. L'UE appelle le gouvernement irakien à accorder l'accès au camp d’Achraf à des observateurs internationaux indépendants afin qu'ils puissent fournir un tableau complet de la situation.

La situation dans le camp d'Achraf pose des défis complexes qui n'ont pas de réponses faciles. L'UE accepte que la souveraineté de l'Irak doive être respectée sur tout le territoire irakien, y compris dans Camp d'Achraf, mais la force n'est pas la réponse. Il incombe au gouvernement de respecter les droits humains de ses habitants. L'UE appelle également toutes les parties à faire preuve de retenue et de
trouver une solution pacifique et durable à la situation.