Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Les troupes américaines ne font rien pour  évacuer les blessés

Iran Manif - Les forces répressives irakiennes et Omar Khaled, directeur de « l’hôpital du Nouvel Irak », posent des obstacles au transfert des blessés de l’attaque du 8 avril des forces de Maliki contre Achraf, vers les hôpitaux de Bagdad et de Baquba. 250 blessés, pour la plupart par balles ou écrasés par des blindés,  nécessitent de toute urgence d’être hospitalisés.

Bien que 60 heures se soient écoulées depuis l’attaque et les appels répétés des Achrafiens, du CNRI et de nombreux organes internationaux, les forces américaines ne prennent strictement aucune mesure pour l’évacuation de ces blessés ou même pour l’envoi d’équipe médicales et chirurgicales à Achraf. Or après deux années de blocus médical inhumain, les Achrafiens ne disposent que de moyens très limités pour soigner ces blessés.

A défaut d’être transportés d’urgence par les forces américaines vers des hôpitaux, plusieurs blessés succomberont et les Etats-Unis sont tenus pour responsables de leur vie.