Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Trois jours après l’attaque criminelle des forces de Maliki contre les Moudjahidine d’Achraf faisant 33 morts et 300 blessés, Maliki empêche toujours les représentants de l’ONU de visiter le camp d’Achraf.

Cette interdiction intervient alors que des responsables des institutions internationales comme Ad Melkert, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Irak, dans une session du Conseil de sécurité de l’ONU vendredi 8 avril, ainsi que Catherine Ashton, la Haute représentante de l’Union européenne, dans une déclaration samedi 9 avril, ont appelé à l’accès libre des observateurs internationaux au camp d’Achraf.

En interdisant la visite d’Achraf par les représentants des Nations Unies, Maliki, responsable direct de l’attaque barbare contre Achraf et à ce titre d’un crime contre l’humanité, cherche à cacher l’ampleur du carnage monstrueux du 8 avril, mais aussi préparer le terrain pour d’autres attaques et d’autres crimes contre Achraf sur l’ordre de Khamenei, le guide suprême du régime des mollahs.