Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Six Achrafiens pris en otages ont entamé une grève de la faim
Appel à la libération des otages

Iran manif - Les forces criminelles aux ordres de Maliki ont pris en otages des Achrafiens blessés au cours de l'attaque du 8 avril dernier et les ont transférés hors du camp sans ménagement.

Aux mains des forces irakiennes depuis trois jours et privés de soins médicaux nécessaires, des otages ont succombé à leurs blessures et figurent au nombre des 33 tués de cette attaque.  Six otages restants, Bahman Tolou, Mehdi Ghafouri, Hamid Maki, Hossein Eini, Babak Karimi et Asghar Mehdizadeh ont entrepris une grève de la faim et leur état de santé se détériore.

Ali Yasseri, le responsable du comité chargé de la répression d'Achraf au sein du bureau du premier ministre Maliki, qui a été cité à comparaitre par la justice espagnol pour crime contre la communauté internationale, dirige les interrogatoires dans la prison de Khalis et exerce une forte pression sur les otages.

La Résistance iranienne insiste sur le fait qu'en vertu du droit international, et pour avoir signé un accord avec chacun des habitants d'Achraf garantissant leur protection, la responsabilité de la sécurité des otages incombe directement aux Etats-Unis. Elle appelle les forces américaines en Irak, les autorités des Nations unies, l'Union européenne et l'ensemble des organisations de défense des droits de l'homme à intervenir immédiatement pour la libération des otages et leur sauver la vie.