Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Le nombre des tués se monte à 34

Iran Manif - Dans la matinée du 11 avril, Ali-Reza Taherlou, Moudjahidine d’Achraf, qui avait été blessé lors de l’attaque sauvage du 8 avril, a rendu l’âme en raison du manque de soins médicaux, dans un hôpital de Bagdad. Ainsi l’assaut féroce des troupes de Maliki contre Achraf aura-t-il fait 34 morts.

Cela faisait plus de trente ans qu’Alireza Taherlou luttait contre la dictature, ayant notamment souffert 10 années sous la torture dans les prisons des mollahs.

Au cours de ces trois derniers jours, plusieurs blessés sont décédés à cause de l’absence de moyens médicaux à Achraf en raison du blocus inhumain qui sévit depuis deux ans et du manque de soins dans les hôpitaux irakiens. Les forces répressives qui contrôlent les blessés dans les hôpitaux de Bagdad et de Baquba, posent des obstacles aux soins, faisant en sorte qu’ils ne puissent même recevoir le minimum de traitement.

Depuis le 8 avril, la Résistance iranienne ne cesse d’avertir qu’à défaut de transférer les blessés dans l’hôpital militaire américain proche d’Achraf, plusieurs d’entre eux succomberont et les Etats-Unis en seront tenus pour responsables car ils ont signé un accord avec chacun des Achrafiens pour assumer leur protection.