Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif  – Dans une cérémonie en hommage aux 34 martyrs d’Achraf  à Auvers-sur-Oise en présence de Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, Jacques Gaillot a fait une brève, mais riche, intervention : « Nos 34 martyrs sont honorés ce soir. Ils sont couverts de roses, et on peut dire qu'ils habitent nos cœurs. Ils sont morts comme ils ont vécu. Et vous le savez, il y a une manière de vivre et de mourir qui ne conduit pas à la mort.

Quand on regarde leur visage, on peut dire que chacun de leurs visages est une terre qu'on n'a jamais fini d'explorer. Tout récemment, on m'a posé cette question : A quoi ça sert de naître si c'est pour mourir un jour ? Alors j'ai répondu : S'il faut naître pour mourir un jour, peut-être faut-il mourir pour renaître. Mourir pour entrer dans la vie, mourir pour avoir la vie de Dieu, que ni la mort ni le mal ne pourront atteindre, cette vie en plénitude, je la crois pour eux. Ils nous devancent. Une chose est sûre, on l'a dit tout à l'heure, c'est que la semence des martyrs, le sang des martyrs, c'est une semence de liberté, de fraternité et de paix. »