Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Le Premier Ministre irakien Nouri al-Maliki est un assassin qui a massacré 52 habitants du camp d'Achraf avec des armes américaines, a dit l'ancien prsident du parti démocrate américain Howard Dean lors d’une conférence à Paris. Le dirigeant irakien devrait maintenant être traduit en justice et l'aide américaine à son pays arrêtée, a déclaré M. Dean à la conférence, le 7 décembre, à la veille de la Journée Internationale des Droits de l'Homme.

« Il y a 3100 Iraniens en Irak que les Etats-Unis ont désarmés et à qui ils ont fait individuellement une promesse, par écrit, de les protéger. Lorsque les 52 personnes à Achraf ont été assassinées de sang-froid en septembre, chacune d'entre elles possédaient une de ces cartes.

« Je cherche à racheter l'honneur de mon propre pays qui n’a pas tenu ses promesses et qui, à plusieurs reprises, a menti à notre Congrès sur ce qui s'est passé, menti aux opposants iraniens et menti à l’opinion publique américaine ».

M. Dean a blâmé les mollahs en Iran et leur « marionnette » en Irak, Maliki, pour l’attaque contre Achraf qui a abouti à la mort des membres des Moudjahidines du peuple d'Iran (OMPI), ajoutant : « le Premier ministre Maliki prend ses ordres des mollahs en Iran. Les États-Unis sont en train d'armer le Premier Ministre Maliki et les États-Unis fournissent beaucoup d'argent. Donc, le Premier Ministre Maliki peut continuer ses actions meurtrières.

« Les premières recommandations que je fais, c’est que le Congrès américain coupe toute aide militaire et civile au Premier ministre Maliki.

« Nous devons nous allier avec des gens qui croient en nos paroles, qui sont non violents et qui cherchent la démocratie, ce qui exclut le Premier ministre Maliki.

« Le Premier ministre Maliki a assassiné ces 52 personnes et il l'a fait avec nos armes. Notre Département d'Etat a témoigné devant le Congrès des États-Unis qu'il n'y avait aucune preuve prouvant que le gouvernement irakien avait quelque chose à voir avec les meurtres commis à Achraf.

« C'était un mensonge. Notre Département d'Etat a témoigné devant le Congrès des États-Unis que les gens du camp Hurriah [Liberty] avaient un nombre important de murs de protection en T et d’autres administrations de défense. C'était un mensonge. Ils n'avaient pas cet équipement.

« Nous sommes censés être la principale démocratie du monde. Nous sommes censés être le principal défenseur des droits de l'homme dans le monde. Nous avons complètement et totalement échoué ».

Il a ajouté : « J'appelle donc le gouvernement des États- Unis, je demande à l'administration de prendre tout ceci au sérieux, nous devrions faire partie d'un tribunal de crimes de guerre pour mettre devant la Cour pénale internationale toutes ces personnes, y compris Nouri al-Maliki, qui ont commis un génocide aux camps Liberty et Achraf avec nos armes.

« J’appelle mon pays à retrouver sa  grandeur en défendant la démocratie dans les faits et pas seulement en paroles et à tenir ses promesses à l’égard de ces 3100 exilés iraniens non armés que nous avons promis de protéger ».

 

 

IRAN 
OCTOBRE 2019

 13 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE