Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Communiqué de presse de 17 sénaters espagnols - À 21h15, heure locale de Bagdad, le jeudi 26 décembre, le camp Liberty, où vivent 2900 réfugiés, membres du principal groupe de l'opposition démocratique iranienne l’OMPI, a été attaqué par des dizaines de missiles, faisant 3 morts et 71 blessés. C'est la quatrième attaque que subit le camp Liberty cette année. Le gouvernement américain, qui a transféré la sécurité des habitants aux forces irakiennes fin 2008, a déclaré qu'il avait reçu des assurances écrites des autorités irakiennes que les résidents seraient protégés. Cependant, depuis lors, il y a eu de nombreuses attaques menées contre eux. Le solde de ces attaques, dont beaucoup ont été effectuées directement par les forces irakiennes, se monte à plus de 100 morts et un millier de blessés. Cela ne comprend pas les résidents qui sont morts en raison de restrictions médicales inhumaines imposées par le gouvernement irakien dans la même période. En outre, le 1er septembre, le camp d’Achraf, où réside également des membres de l'opposition iranienne, a été attaqué par les forces irakiennes qui ont assassiné de sang froid 52 personnes et a pris en otage sept habitants, dont six femmes. Depuis lors, ils sont détenus dans un lieu inconnu et privés de liberté.

D’autre part, le 17 décembre, la Cour nationale espagnole a accepté de recevoir une plainte déposée contre le conseiller irakien à la sécurité nationale, pour son implication dans des «crimes contre la communauté internationale », en référence aux assassinats de ces réfugiés iraniens en Irak.

Par conséquent, nous exprimons notre ferme condamnation des événements du 26 décembre du camp Liberty, comme nous l'avons fait avec le reste des attaques contre les habitants de cette région et du camp d'Achraf, et nous réitérons notre appel à la libération immédiate des otages d’Achraf.

IRAN 
DECEMBRE 2019

 8 exécutions

Soulèvement national

1000 manifestants tués

4000 blessés

12.000 arrestations

dans 187 villes insurgées

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions; Octobre: 23 exécutions; Novembre: 15 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE