Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les Amis d'un Iran Libre au Danemark ont écrit le 28 décembre au Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon :

Malheureusement, nous avons appris que le camp Liberty a encore été la cible d'une attaque à la roquette meurtrière la nuit du 26 décembre 2013. Jusqu'à présent, 3 personnes ont été tuées et un grand nombre de personnes blessées. Il s'agit de la quatrième attaque en 2013. Nous avons à maintes reprises mis en garde contre ces attaques et nous pensons que nos avertissements sont restés ignorés.

L'ONU et les États-Unis sont restés silencieux sur cette crise humanitaire en Irak. Nous sommes profondément inquiets de la situation sécuritaire des habitants du camp Liberty. La coalition et au moins les États-Unis ont donné à tous les Iraniens du camp d'Achraf le statut de réfugié et de « personne protégée » en vertu de la 4e Convention de Genève.

Nous savons que Maliki reçoit le soutien de l'Iran pour la prochaine campagne électorale où il veut être investi pour une troisième fois. Il a démontré qu'il était très loyal au guide spirituel Khamenei en Iran. Nous avons constaté son absence totale de respect et d'engagement vis-à-vis du droit international lorsqu'il s'agit des réfugiés iraniens.

Nous craignons que cette attaque contre le camp Liberty soit seulement le début de davantage de meurtres et d'exécutions d'un grand nombre des réfugiés qui ont été transférés du camp d'Achraf et déplacés au camp Liberty sur la base d'une décision du représentant du secrétaire général de l'ONU en Irak, Martin Kobler, contre le souhait des habitants.

Les États-Unis et l'ONU doivent par conséquent se montrer davantage responsables vis-à-vis des habitants du camp Liberty.

Vous devez exiger de l'Irak la fin des meurtres et de la tuerie des habitants du camp Liberty. L'inaction du gouvernement des États-Unis, concernant l’assassinat des habitants, est en soi une violation des principes du droit humanitaire international.

Tuer les habitants d’un camp de l'ONU est intolérable. Nous condamnons par conséquent ces attaques brutales et inhumaines. Nous appelons l'ONU et les États-Unis à tenir les promesses faites aux habitants du camp Liberty.

IRAN 
OCTOBRE 2019

 16 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE