Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Par James Morrison

Washington Times, Embassy Row, 25 mars - Les partisans américains d'un Iran libre exigent du Président Obama qu’il honore les promesses américaines afin d’offrir un refuge politique aux opposants iraniens entassés dans un camp de transfert en Irak, où des dangers les menacent tous les jours.

Les 3400 opposants qui composaient le bras armé du Conseil national de la Résistance iranienne ont remis leurs armes aux forces américaines après l'invasion de l'Irak en 2003 en échange de garanties américaines de protection et de réinstallation aux États-Unis ou dans d'autres pays occidentaux.

Mais tout ce qu'ils ont obtenu, ce sont des « paroles creuses, des promesses non tenues et tragiquement biaisées », a déclaré Tom Ridge, ancien Secrétaire d’Etat à la Sécurité intérieure, lors d'un forum à Capitol Hill sur la démocratie et les droits de l'homme en Iran au début du mois.

L'administration Obama a remis la gestion du camp d’Achraf, fief des opposants iraniens au nord de l'Irak, au gouvernement irakien en 2009, malgré les premiers signes de rapprochements des Irakiens avec l'Iran, qui veut que les dissidents soient exécutés.

Les opposants ont été attaqués à plusieurs reprises au camp d'Achraf par des hommes armés irakiens et forcés de déménager dans une installation plus petite, le camp Liberty, à Bagdad.

« Le reste du monde sait qu'ils vivent dans un camp de concentration et le reste du monde sait même que la Secrétaire d'État [Hillary Rodham] Clinton a promis qu'ils seraient en sécurité et en sûreté et que [l’administration Obama] accélèrerait la réinstallation », a ajouté M. Ridge.

« Comme le reste du monde le sait, les Etats-Unis d'Amérique ont malheureux failli à leur parole ».

Frances Townsend, conseillère antiterroriste du Président George W. Bush, a accusé les républicains et les démocrates de n’avoir pas tenu les promesses faites aux opposants.

« Les habitants du camp Liberty méritent la justice, et justice ne leur a pas été rendue », dit-elle. « Il y a eu des promesses faites par plusieurs Secrétaires d'Etat des deux partis et par les présidents issus des deux partis aussi, par les deux administrations ».

Elle a fait remarquer que Mme Clinton en février 2012 a approuvé le transfert comme la « seule option viable et durable qui assurerait la sécurité des résidents ».

Les États- Unis n'ont à ce jour accepté aucun dissident iranien.

David Phillips, un général de l'armée à la retraite qui commandait la police militaire en Irak et qui a administré le camp d'Achraf, a dénoncé les conditions déplorables du camp de transfert à Bagdad.

« Les [terroristes] détenus à Guantanamo Bay ont de meilleures conditions de vie que les personnes (...) détenues au camp Liberty », a-t-il dit.

Lors du forum, Alan Dershowitz, un avocat renommé des droits civiques et professeur de droit à Harvard, a exhorté les élus du Congrès d’obtenir de leurs patrons qu’ils se joignent à une coalition bipartite de la Chambre et du Sénat menaçant de couper l'aide à l'Irak, à moins que le gouvernement ne protège les dissidents.

«Je sais quelle influence vous pouvez avoir sur vos sénateurs et membres du Congrès si vous devenez des pitbulls, si vous devenez des gens qui disent (...) que c'est une obligation morale, que c'est quelque chose que nous devons faire », a-t-il dit.

M. Dershowitz a appelé M. Obama à transférer les opposants aux États-Unis.

« Ils seraient de super citoyens », a-t-il dit. « Ils ont une morale, ils ont une politique et ils ont le droit moral d’être accueillis en tant que demandeurs d’asile pour échapper au régime iranien et à ses sbires irakiens ».

IRAN 
OCTOBRE 2019

 13 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE