Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – L’eurodéputé Eduard Kukan, ancien ministre des Affaires étrangères de Slovaquie, a pris la parole dans une conférence à Bruxelles sur la situation des droits humains en Iran et la protection des opposants iraniens du camp Liberty en Irak. Il s’exprimait aux côtés de Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne, et de nombreux eurodéputés et personnalités :

« Je voudrais réitérer mon plein soutien au travail de l’opposition démocratique iranienne que Mme Radjavi dirige avec tant de courage, depuis toutes ces années malgré toutes ces difficultés, et il y an a eu beaucoup.

Le calvaire que vivent les habitants du camp Liberty est quelque chose que nous ne devons jamais oublier, spécialement en ces jours où le régime est si fragile et affaibli par des conflits internes sur les relations avec l’Occident et le programme nucléaire.

Nous avons été choqués par le nombre croissant des exécutions ces derniers mois. Il semble que le régime cherche à compenser son revers nucléaire en intensifiant son agression contre sa propre population.

C’est pourquoi les habitants de Liberty sont encore plus en danger qu’auparavant. Rien n’a été fait pour améliorer leur sécurité, malgré la défense de la cause par de si nombreux parlementaires dans le monde, y compris les eurodéputés ici à Bruxelles.

Je pense qu’il est très important que nous restions focalisés sur cette question et fassions tout ce que nous pouvons pour que ces personnes soient réinstallées dans des pays en toute sécurité.

Nous avons vu aussi les réactions hystériques du régime iranien à la résolution adoptée par le Parlement européen, ce qui souligne la nécessité de poursuivre une politique de fermeté contre les violations barbares des droits humains, et l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme.

Ce n’est qu’avec ce genre de politique de fermeté et en maintenant les principes des droits humains, que nous seront pris au sérieux et que nous serons capables de mener une politique efficace pour un changement démocratique quand nous traitons avec les autorités iraniennes. »

IRAN 
OCTOBRE 2019

 13 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE