Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Struan Stevenson 27 juin 2014 VillepinteIran Manif – « La seule solution pour cette crise, pour la faillite de l’Etat irakien, c’est que Maliki s’en aille, et que soient tenues des élections libres et équitables sous la supervision de l'ONU », a lancé Struan Stevenson, ancien député européen le 27 juin devant des dizaines de milliers d’Iraniens de la diaspora rassemblés à Villepinte pour soutenir Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne et présidente élue du CNRI.

 

Voici les moments forts de l’intervention de l’ancien président de la délégation du Parlement européen pour les relations avec l’Irak :

Je voudrais parler du fond du cœur parce que je suis un Achrafien. Il existe trois messages clairs qui ont émergé de ce merveilleux rassemblement d'aujourd'hui, trois messages clairs : Maliki dehors ! Rohani dehors ! Khamenei dehors ! Vous êtes une centaine de milliers dans cette salle, vous allez faire retentir vos voix pour que Maliki vous entende à Bagdad, que Rohani et Khamenei vous entendent à Téhéran : Maliki dehors !. Rohani dehors ! Khamenei dehors !

Voilà cinq ans que je dis que Maliki est le problème et non la solution. C'est insensé que les Américains aient armé Maliki. C'est insensé qu'ils se battent en Irak contre ceux qu'ils soutiennent en Syrie. Nous devons envoyer ce message puissant depuis notre rassemblement d'aujourd'hui que la seule solution pour cette crise, pour la faillite de l’Etat irakien, c’est que Maliki s’en aille, qu’un pouvoir exécutif soit mis en place jusqu'à ce que ce que soient tenues des élections libres et équitables sous la supervision de l'ONU. Des élections libres ne pourront jamais se tenir avec Maliki.

UN CRIME CONTRE L’HUMANITE A LIBERTY

Nous savons de par notre expérience amère que les gens du camp Liberty sont en première ligne et qu’ils sont ceux qui ont souffert. Ils connaissent des conditions carcérales au camp Liberty, ils ont subi des attaques constantes, des massacres, des effusions de sang. Maintenant, depuis deux semaines, ils sont été privés du carburant dont ils ont besoin pour leurs véhicules, pour déplacer des handicapés, des malades à l'intérieur du camp. Il y fait 45°. Ils ont des difficultés à déplacer les denrées alimentaires dans le camp. Depuis deux semaines, les malades, même les cancéreux, n'ont pas été autorisés à se rendre dans les hôpitaux de Bagdad. Il s'agit d'un crime contre l'humanité et il se déroule sous notre nez.

Il y a quelques semaines, je suis allé à Tirana et j’y ai vu des Achrafiens qui ont été sauvés par le formidable gouvernement albanais. Remercions l'Albanie, merci aux deux anciens premiers ministres qui sont ici aujourd'hui, merci aux jeunes médecins et aux professionnels qui ont donné leur amour à ces gens. Mais disons aussi au reste du monde occidental : regardez ce petit pays, l'Albanie, qui a eu le courage de sauver ces personnes et qui répand la honte sur vous qui n'avez pas suivi son exemple. C’est honteux. Nous avons appris aujourd'hui la grande nouvelle que la candidature de l'Albanie a été acceptée à l'adhésion à l'UE. Quand vous retournerez tous sur vos continents, dans vos pays, faites passer le mot que les Albanais ont un cœur en or et que ce qu'ils ont fait pour les Achrafiens est merveilleux.

Personne ici ne connaitra de répit tant que nous ne verrons pas ce régime de Maliki corrompu, sectaire, brutal, qui répand la division, tant que nous ne verrons pas le régime de Téhéran violent et semeur de division écarté du pouvoir et remplacé par un régime dirigé par des gens comme vous, comme Mme Radjavi. Alors permettez-moi de terminer de la manière dont j'ai commencé : Vive la liberté ! Vive l'Ompi ! Vive Mme Radjavi ! Maliki dehors ! Rohani dehors ! Khamenei dehors !