Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif – « Rohani et Khamenei sont les ennemis de la liberté, et les ennemis du peuple d'Iran. Il n'y a qu'un moyen de protéger le monde de la menace du régime de Téhéran. C’est que le peuple iranien renverse ces tyrans et que les défenseurs de la liberté dans le monde soutiennent la prochaine grande révolution », a déclaré le sénateur américain Joseph Liberman le 27 juin devant des dizaines de milliers d’Iraniens de la diaspora rassemblés à Villepinte pour soutenir Maryam Radjavi, la dirigeante de l’opposition iranienne et présidente élue du CNRI.   Elle était aussi entourée de 600 personnalités politiques et sociales de 70 pays du monde.

Voici les moments forts de son intervention :

Merci pour cet accueil merveilleux, chaleureux. Je suis honoré de me joindre à vous aujourd'hui pour une grande cause, celle de la liberté et des droits de l'homme et de l'indépendance pour le peuple d'Iran. Je suis honoré de me tenir à cette tribune après que la présidente élue Radjavi. Mais ce n'est pas si facile à suivre un grand discours de la sorte. Il était brillant, il était honorable, il était visionnaire. Mme Radjavi a fait ce que fait un grand dirigeant : elle a tracé la voie vers la victoire et nous a donné à tous un espoir raisonnable de parvenir à libérer le peuple de l'Iran.

UNE FOULE MASSIVE
Mes amis, je veux d'abord remercier chacun d'entre vous dans cette foule massive pour être venus ici de partout dans le monde pour faire partie de cette résistance. Ce faisant, j'espère que vous savez que vous ne participez pas simplement à un autre rassemblement, vous avez choisi de faire partie de l'histoire, de changer l'histoire. Et c'est une longue histoire d'un peuple patriote et courageux qui combat pour sa liberté. C'est une histoire qui remonte, si je puis dire, à l'émancipation du peuple juif de l'esclavage dans l'Egypte ancienne. C'est le même combat, la même lutte qui a été menée par les Américains courageux qui ont gagné notre indépendance par une révolution dans le 18ème siècle. Pour tous les patriotes français qui ont combattu pour leur liberté et ont gagné leur révolution au 19ème siècle. Pour les braves soldats qui ont vaincu le nazisme et le fascisme pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour les peuples héroïques dont les soulèvements révolutionnaires ont fait s’effondrer l'Union soviétique au 20e siècle. Pour les peuples du monde arabe qui se sont soulevés pour leur liberté à notre époque. En choisissant d'être ici aujourd'hui vous vous joignez à la marche de l'histoire, parce que vous et nous sommes engagés dans une lutte historique pour libérer le peuple d'Iran d’un régime malveillant qui les tient en otage. Et nous le ferons.

RESISTER A LA TYRANNIE 
Mme Radjavi a parlé des intégristes religieux qui sont temporairement à la tête du gouvernement iranien. Ils sont religieux, mais aux yeux des Américains, ils dirigent un gouvernement qui est profondément sacrilège. Et ils le font que parce qu'ils refusent aux Iraniens les droits à la vie, à la liberté et au bonheur que la Déclaration d'indépendance américaine indique clairement, c'est ce qui est donné à chaque individu sur terre non pas par le gouvernement mais par Dieu Tout-Puissant. C'est pourquoi les révolutionnaires américains du 18ème siècle, des hommes comme Jefferson et Franklin, ont déclaré que la résistance aux tyrans est obéissance à Dieu. Et je le dis aujourd'hui au peuple d’Iran, au peuple en résistance, je le dis aussi aux tyrans qui règnent en Iran, de ne jamais oublier que résister à la tyrannie est obéir à Dieu.

RIEN N’A CHANGE SOUS ROHANI
En s'opposant au régime actuel en Iran, nous devons être réalistes. Nous ne devons pas fermer les yeux sur ce qu'ils font ou nous boucher les oreilles sur ce qu'ils disent. Cela fait un an que le doux sourire de Rohani a remplacé la grimace menaçante d'Ahmadinejad. Mais je vous demande, mes amis, est-ce que quelque chose a changé dans la politique de l'Iran l’année dernière ? [Non !] Rien n'a changé. L’Iran sous Rohani continue à soutenir directement les assassinats en masse des innocents en Syrie. L’Iran sous Rohani continue de financer et de former des terroristes violents au Moyen-Orient et au-delà. Iran sous Rohani continue d'insister sur le maintien de sa capacité nucléaire et les systèmes et les armes à livrer. L’Iran sous Rohani continue de punir les Iraniens et à emprisonner ceux qui veulent tout simplement exprimer leurs opinions. Et il fait plus que cela. Comme l'a dit Mme Radjavi avec force, il pend en nombre croissant les opposants. L’Iran sous Rohani continue à laisser le peuple d'Iran souffrir économiquement de la pauvreté et le chômage.

Rohani et Khamenei sont les ennemis de la liberté, les ennemis de l'Amérique, et les ennemis du peuple d'Iran. Il n'y a qu'un seul moyen sûr de protéger le monde de la menace que représente ce régime de Téhéran. C’est que le peuple iranien renverse ces tyrans et que les défenseurs de la liberté dans le monde soutiennent la prochaine grande révolution.

Au Conseil national de la Résistance iranienne, vous savez tout cela et avez combattu vaillamment et efficacement pour réveiller les dirigeants du monde, les faire sortir de leur léthargie et de leurs illusions avant qu'il ne soit trop tard. Je vous en remercie. Et je tiens à vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour permettre aux Etats-Unis d'avoir les renseignements nécessaires pour protéger notre peuple et nos alliés du terrorisme soutenu par l'Iran et les armes nucléaires iraniennes. Nous n’aurions pu le faire sans votre aide.



UNE CRISE MORALE
Donc, il est temps pour l'Amérique de revenir à ses valeurs, de soutenir pleinement les Iraniens courageux de la résistance qui se battent aujourd'hui pour être libre. Rappelez-vous l'avertissement de Dante que les endroits les plus chauds de l'enfer sont réservés à ceux qui, en temps de crise morale préservent leur neutralité. Il y a une crise morale en Iran aujourd'hui. Il y a une crise morale au camp Liberty en Irak aujourd'hui. Et pour quiconque, y compris en particulier l'Amérique, rester neutre face à ces crises morales est tout simplement une erreur. Je tiens à vous dire que le programme de la Résistance nationale iranienne est totalement compatible avec les valeurs américaines. Vous n'êtes pas seulement l'ennemi de nos ennemis, vous êtes nos amis, nos alliés, nos frères et nos sœurs, nos partenaires dans la quête de la liberté, des droits humains et de l’état de droit. La propagation de la liberté est notre objectif commun, et c’est notre destin. Comme vous pouvez le voir par le groupe extraordinaire de dirigeants américains qui sont ici aujourd'hui, que le soutien à la résistance augmente en Amérique. En fait, je l'ai dit à un de mes amis aujourd'hui, qu’à Washington ces jours-ci vous ne voyez pas ce genre de délégation bipartite que vous voyez ici en France en soutien à la résistance.