Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Plus de 13 000 avocats et juges arabes ont demandé un renforcement de la sécurité des habitants du camp Liberty et l’ouverture d’une enquête complète sur le massacre du 1er septembre 2013 au camp d'Achraf.

Le communiqué commun publié par l'Assemblée des juristes indépendants pour la défense des droits humains en Irak appelle également les Nations Unies à déployer des troupes dans le camp Liberty pour offrir une protection quotidienne aux habitants iraniens qui s’y trouvent.

« En 2013, dit le communiqué, le camp Liberty a été attaqué quatre fois avec des roquettes par le régime iranien et suite à cela, quatorze habitants ont été tués et des dizaines d’autres gravement blessés et mutilés. Ainsi, assurer un minimum de sécurité aux habitants de ce camp est une question juridique et humanitaire essentielle.

« Selon les documents, les habitants du camp sont des personnes protégées en vertu de la Quatrième Convention de Genève et des réfugiés placés sous la protection du droit international.

«Tout blocus les visant, en particulier un blocus médical, et leur harcèlement collectif relèvent du crime contre l'humanité. Jusqu'à présent, en raison de ce blocus médical et d'une obstruction à l’accès aux centres médicaux, vingt patients ont perdu la vie ces cinq dernières années.

« La poursuite de ce traitement oppressif et humiliant contre ces réfugiés constitue une violation des conventions internationales et des droits des réfugiés et doit cesser immédiatement ».

L'ONU et les Etats-Unis ont l'obligation juridique et morale de protéger le camp, surtout après le massacre de 52 habitants du camp d'Achraf l'an dernier, a déclaré le groupe.

Ils demandent maintenant le retour des murs de protection, la levée du blocus, l'accès aux avocats et une enquête transparente et indépendante sur le massacre d'Achraf avec l'annonce de ses résultats.

Le camp Liberty en Irak d2tient des membres et sympathisants du mouvement d'opposition iranien l’Organisation des Moudjahidines du Peuple d'Iran (OMPI) en Irak.