Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif- Priver les habitants d'un camp de réfugiés iraniens en Irak d’électricité et d’eau par une chaleur de 48°, relève du crime contre l’humanité et les responsables doivent être poursuivis en justice.

Un communiqué urgent du CNRI indique que ce 26 aout à 10h00, le pompage de l’eau à Liberty s’est totalement interrompu. Cet arrêt intervient à la suite de 14 jours de blocage de l’entrée des camions de carburant dans le camp par les forces de Maliki entrainant l’arrêt du générateur qui fait fonctionner le pompage l’eau venue hors du camp.

Ainsi, dans la chaleur brulante en Irak, en plus de manquer d’électricité, les habitants se retrouvent devant une crise terrible de pénurie d’eau qui va entrainer des préjudices importants.

Les efforts des habitants auprès de la MANUI et de l’ambassade des USA pour faire entrer un camion citerne de carburant bloqué depuis quelque temps à l’entrée du camp pour le générateur activant le pompage de l’eau, sont restés vains.

La Résistance iranienne met en garde contre les graves conséquences de la pénurie de carburant et d’eau à Liberty. Vu les engagements clairs et irréfutables des USA et de l’ONU concernant la sécurité et la santé des habitants, la Résistance demande l’intervention urgente du gouvernement américain et de l’ONU pour contraindre le pouvoir irakien à lever immédiatement ce blocus criminel et à laisser entrer sans entrave le carburant et les autres produits élémentaires dont les habitants ont besoin, et de leur assurer aussi un accès libre aux soins médicaux.