Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Les agents de sécurité irakiens continuent leur répression et le blocus des habitants du camp Liberty. Depuis le mois de Moharam (26 octobre 2014), ils diffusent des chants religieux du régime des mollahs avec des haut-parleurs extrêmement puissants, en persan et en arabe à divers moments, jours et nuits, se livrant à de la torture blanche des habitants.

Ces agents sont depuis des années des criminels aux ordres de Fallah Fayadh, le conseiller à la sécurité nationale de Maliki, et qui occupe toujours cette fonction. Ils sont impliqués dans le massacre, le blocus et la torture blanche des habitants à Achraf et Liberty.

Tous ces haut-parleurs son installés dans la poste de police du camp et les diffusions sont concentrées sur les lieux de vie des habitants. Cette torture blanche dure depuis 42 jours, et pour les malades installés dans la section n°1 de Liberty, la plus proche de ces haut-parleurs, c’est doublement douloureux, car ils ne connaissent ni repos, ni sommeil.

La pratique de cette torture blanche qui viole un grand nombre de conventions internationales, notamment la convention contre la torture, est une violation flagrante du protocole d’accord signé entre le gouvernement irakien et l’ONU le 25 décembre 2011. Elle répète la torture blanche que les habitants d’Achraf ont enduré pendant deux ans. Elle était perpétrée par les agents du renseignement des mollahs sous couvert des familles des Achrafiens. Les tortionnaires avaient installé 320 haut-parleurs de février 2010 à décembre 2011 qui hurlaient nuit et jour des menaces de massacres et d’incendie d’Achraf.

Les habitants et leurs représentants se sont plaints de cette torture blanche aux observateurs de la MANUI de vive voix, et l’ont mentionné dans le rapport quotidien de Liberty adressé aux diverses autorités de l’ONU. Malheureusement, les chants du régime des mollahs n’ont pas cessé et se sont poursuivis de manière continue à grande puissance.

La Résistance iranienne met en garde contre les conséquences de cette torture blanche qui relève des crimes contre l’humanité, ses responsables devant être poursuivis en justice. Rappelant les engagements répétés et écrits du gouvernement américain et de l’ONU sur la sécurité et le bien-être des habitants de Liberty, elle leur demande d’intervenir de manière urgente pour mettre fin à cette torture blanche et faire retirer ces haut-parleurs.

IRAN 
OCTOBRE 2019

 13 exécutions

Janvier: 39 exécutions; Février: 7 exécutions; Mars: 16 exécutions ; Avril: 28 exécutions; Mai: 5 exécutions; Juin: 22 exécutions; Juillet: 38 exécutions; Aout: 40 exécutions; Septembre: 18 exécutions

-----------------------------

En 2018 = 293 EXECUTIONS

En 2017 = 544 EXECUTIONS

En 2016 = 553 EXECUTIONS

En 2015 : 966 exécutions

A LIRE