Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ali Salari
Iran Manif - Dans la matinée du 4 février 2015, Ali Salari, membre des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), est décédé d’un cancer au Camp Liberty en Irak faute d’accès libre aux soins médicaux. Il s’agit du 24e malade qui sous le coup du blocus médical inhumain imposé à Achraf puis à Liberty a été supplicié à mort.

Le représentant des habitants de Liberty avait demandé depuis un mois son transfert à l’étranger pour y être soigné. Devant la dégradation de l’état du malade, le conseiller juridique de Liberty avait lui aussi à nouveau écrit le 3 février aux autorités onusiennes : « Je voudrais attirer votre attention sur le cas de M. Ali Salari qui souffre de myélomes multiples. Nous demandons d’accélérer son transfert. »

Ali Salari, 47 ans, a rejoint l’OMPI en 1988 et durant les 27 dernières années a lutté sans répit contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran. 

Maryam Radjavi, dirigeante de l'opposition iranienne, a adressé ses condoléances à la grande famille Salari de la ville de Bandar-Abbas dont il était originaire. Elle a estimé qu’Ali Salari constitue à juste droit un modèle brillant dans la résistance du peuple iranien au régime des mollahs. Elle a rappelé une fois de plus aux USA et à l’ONU leurs obligations et engagements écrits répétés sur la sécurité et le bien-être des habitants de Liberty. Elle leur a demandé d’agir de toute urgence pour mettre fin à ce blocus inhumain.