CNRI – « La MANUI nécessite une présence au camp de 24/24 heures, 7/7 jours. La présence d’un avant-poste militaire américain est nécessaire, ainsi que le rétablissement du camp grizzly au sein du camp, afin que cela dissuade le vandalisme que nous avons observé récemment », a déclarée l’universitaire américaine Ruth Wedgwood le 25 janvier à Bruxelles, selon le site du CNRI.

Lire la suite...

Iran Manif  – « Ce qui sévit à Achraf, et j’essaie de le suivre au jour le jour, est une expérience de torture mentale. Mais ce qui est important à retenir, c’est que la réaction à cette torture, à cette souffrance, n’a pas été de faire écho avec violence. Ils subissent une provocation journalière, jour et nuit. Ce serait dans la nature de l’homme d’éclater. Il n’y pas eu de recours à la violence. Par contre ils ont demandé ce que le droit pourrait faire pour soulager, pour résoudre et mettre fin à cette souffranceé, a déclaré Me Juan Garcès le 25 janvier à Bruxelles, selon le site du CNRI.

Lire la suite...

Par Jean Levert

Afrique Asie, février 2011 - Le 12 janvier, une majorité de sénateurs français a apporté son soutien « à la Résistance iranienne» des Moudjahidine du peuple d’Iran. Les sénateurs ont appelé le gouvernement français à intervenir d’urgence pour la protections des habitants du camp d’Achraf en Irak victime d’un blocus inhumain. Le sénateur Jean-Pierre Michel, co-fondateur du Comité français pour un Iran démocratique (CFID), a remis, au cours d’une réunion au Sénat, les signatures des sénateurs à Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne.

Lire la suite...

Iran Manif  – « L’attribut le plus important de la souveraineté, c’est la responsabilité de protéger les personnes sur son territoire. Le gouvernement irakien ne doit pas pouvoir se soustraire à cette responsabilité et la communauté internationale doit demander des comptes au gouvernement irakien. La pression et la responsabilité sont les outils que le système de droits de l'homme utilise pour obliger les gouvernements à respecter leurs obligations. Il faut à présent appliquer ces outils au gouvernement irakien », a déclaré Irene Khan à Bruxelles le 25 janvier 2011, selon le site du CNRI.

Lire la suite...

Iran Manif - Des parlementaires du Conseil de l'Europe ont demandé vendredi aux Nations unies et aux Etats-Unis de garantir la protection du camp d'Ashraf en Irak, victime d'une attaque qui fait 176 blessés le 7 janvier selon le Conseil national de la résistance iranienne. Dans une déclaration écrite qui n'engage que les signataires, les 150 parlementaires (sur 318) ont également demandé "de faire immédiatement cesser la torture psychologique par des agents des services de renseignements iraniens qui ont déployé 180 haut-parleurs autour du camp".

Lire la suite...

EFE (Espagne), 28 janvier – L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a appelé aujourd’hui les USA et l’ONU à assurer la protection du camp de réfugiés iraniens d’Achraf en Irak, à 80 km de la frontière avec l’Iran. La déclaration a été soutenue par 153 des 318 membres, un chiffre "inhabituellement " élevé, selon l’Assemblée, qui  notait que ces initiatives étaient en général signées par deux dizaines de parlementaires. 

Lire la suite...

Iran Manif - Dans la nuit de samedi 22 janvier, un groupe d’agents du ministère du Renseignement des mollahs (Vevak) soutenu et épaulé par les forces irakiennes aux ordres des services du premier ministre de ce pays, sous le commandement du lieutenant colonel Nezar et du lieutenant Heydar Azab Machi, deux agents connus du régime iranien, ont arraché à a faveur de la nuit 15 mètres de la clôture de l’aile sud d’Achraf, indique un communiqué du CNRI.

Lire la suite...

Par l'eurodéputé Struan Stevenson*

The Independent, blogs, 20 janvier - Plus tôt ce mois-ci, des dizaines de bus transportant des agents du régime iranien ont roulé jusqu'aux portes du camp d'Achraf au nord de l'Irak, qui abrite 3.400 réfugiés politiques iraniens, où ils ont lancé une attaque brutale contre les habitants non armés. Deux jours plus tôt, le ministre iranien des Affaires étrangères en visite a réitéré la demande de son régime d'anéantir les réfugiés d'Achraf, que Téhéran considère comme ses seuls véritables opposants politiques.

Lire la suite...