Appel de 5000 maires de France à sauver les vies des résidents de la cité d'Achraf

En marge du congrès des maires de France, une conférence de presse le 24 novembre à la mairie du 1er arrondissement de Paris, a rendu public un appel lancé par 5000 maires pour la fin du blocus de la cité d’Achraf, la reconnaissance des droits de ses habitants et sauver d’urgence des malades risquant de mourir à cause des restrictions imposées par les forces irakiennes et les agents du régime iranien.

Lire la suite...

Par Abdollah Belghaziz

Bin Al-Arabi (site économique de langue arabe - Extraits), 5 novembre –  L’Iran a reçu l’Irak sur un plateau d’argent après l’attaque des USA contre ce pays en 2003. Nul autre que l’Iran n’a bénéficié de l’offensive contre l’Irak et de l’anéantissement du gouvernement et de l’unité nationale de ce pays. Les Etats-Unis non plus n’ont retiré aucun bénéfice de ce qu’ils ont fait il y a sept ans et demi. A présent qu’ils sont laminés par la guerre et son coût gigantesque en termes humain, économique et moral, ils quittent le pays. 

Lire la suite...

Les registres de la guerre en Irak révèlent de nouveaux détails sur le drone iranien qui a frôlé les soldats américains, et peut-être aussi des réfugiés iraniens, en Irak.

Par Adam Weinstein

Motherjones.com, le 23 octobre – Les Etats-Unis ont abattu et capturé un drone de surveillance iranien presque entièrement intact sur le territoire irakien au début de l'année 2009, non loin du camp de réfugiés pour les opposants iraniens, confirment les nouveaux registres irakiens de Wikileaks. Le rapport, classé sous « Evènements pouvant susciter une réaction politique, médiatique ou internationale », ajoute du crédit aux affirmations américaines sur l’ingérence iranienne en Irak, tout en démontrant également combien les opérations américaines là-bas ont été confuses sur le plan ethnique et logistique.

Lire la suite...

Iran Manif - Le nombre de blessés causés par l’attaque du 17 octobre des forces irakiennes contre les Achrafiens s’élève désormais à 18, dont plusieurs femmes, annonce un communiqué du CNRI. Cette attaque à tirs réels et à coups de gourdins et de matraques est survenue dans l’après-midi du dimanche 17 octobre, à la veille du voyage de Maliki à Téhéran. Selon des rapports précis de l’intérieur du régime des mollahs obtenus par le CNRI, cette attaque a été directement ordonnée par Maliki en personne.

Lire la suite...

Une dizaine de blessés

Iran Manif - Dans l’après midi du dimanche 17 octobre, alors que Maliki projette de se rendre à Téhéran, les forces irakiennes ont ouvert le feu et agressé plusieurs habitants du camp d’Achraf à coups de gourdins et de matraques, faisant dix blessés, annonce un communiqué du CNRI. Ceci ressemble à un acompte de Maliki aux mollahs au pouvoir en Iran, à la veille de sa visite à Téhéran. Pour conserver illégalement le poste de Premier ministre, de plus en plus contesté en Irak comme à l’étranger, Maliki se met encore davantage au service des mollahs criminels en Iran.

Lire la suite...

Elles installent un nouveau poste dans Achraf

Iran Manif - Selon un communiqué du CNRI, dans l’après-midi du vendredi 1er octobre, les forces irakiennes sur ordre du comité de répression d’Achraf, ont ouvert dans une action hostile un nouveau poste et environ 20 soldats armés dans la partie nord d’Achraf et y ont installé à cet effet un bungalow.

Lire la suite...

Iran Manif - Sur ordre du comité de répression d’Achraf des services du premier ministre irakien, les forces irakiennes ont accentué les obstacles posés depuis 20 mois pour empêcher les Moudjahidine d’Achraf d’avoir accès aux soins médicaux, indique un communiqué du CNRI. Ces mesures criminelles sont des violations flagrantes des conventions internationales, du droit humanitaire et du droit humanitaire international et constituent un crime contre l’humanité. Les responsables sont passibles de poursuites devant les instances et la justice internationales.

Lire la suite...

ATS (Agence télégraphique suisse), Genève, 24 septembre - Les pressions iraniennes et irakiennes sur le camp d'Achraf s'intensifient, ont dénoncé vendredi à Genève les opposants au régime iranien. Les 3400 civils réfugiés dans ce camp au nord-est de Bagdad subissent un blocus inhumain, ont-ils affirmé. Lors d'une réunion organisée en marge du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, plusieurs personnalités ont apporté leur soutien aux militants de l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), dont, pour la Suisse, le conseiller national Jean-Charles Rielle (PS/GE).

Lire la suite...