Iran Manif - Selon les informations de l'intérieur du régime iranien obtenues par la Résistance iranienne, les forces irakiennes vont mener une attaque contre Achraf, à la demande du régime dans un proche avenir, indique un communiqué du CNRI. À cette fin, les commandants de l'armée irakienne et les bataillons de police en fonction à l'intérieur d'Achraf ont mis en état d’alerte rouge toutes leurs forces, armement et véhicules blindés et ont annulé les congés de leur personnel. Des renforts sont également en route vers Achraf. Le régime a demandé aux forces irakiennes de prendre un certain nombre de résidents d'Achraf en otage.

Lire la suite...

Par Christopher Booker

The Sunday Telegraph, 15 août - Il y a eu une vaste couverture médiatique la semaine dernière sur la charge du premier vice-président de l'Iran comme quoi nous sommes «un peuple épais gouverné par une mafia », et aussi pour la femme menacée de mort par lapidation pour adultère. Moins d'attention a été accordée à un drame plus complexe qui fait intervenir ce malheureux pays - une qui aide à expliquer pourquoi l'un des hauts responsables politiques lance de telles attaques contre l'Angleterre et « le jeune gars désormais en charge » qui est « encore plus bête que son prédécesseur ».

Lire la suite...

Communiqué de presse de Jean-Pierre Brard, député de la Seine-Saint-Denis, secrétaire de la commission des Finances

28 juillet - Les membres de l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran résistants au régime barbare, des mollahs au pouvoir à Téhéran, se souviennent aujourd’hui d’un triste anniversaire. Les 28 et 29 juillet 2009, les troupes irakiennes, inféodées au régime iranien, ont donné l’assaut contre les 3500 résistants iraniens installés dans le camp d’Achraf, au nord de Bagdad. Cette attaque meurtrière a coûté la vie à onze personnes, plusieurs centaines d’autres ont été blessées et 36 résidents ont été incarcérés en tant qu’otages.

Lire la suite...

Iran Manif - Lors d'une conférence au Congrès le 10 juin, plusieurs membres de la Chambre des Représentants américaine ont insisté sur la nécessité pour les Etats-Unis de maintenir la protection du Camp d'Achraf en Irak. L'appel des deux partis a été fait à la lumière de l'annonce par l'armée américaine que les Etats-Unis avaient l'intention d'évacuer le camp Grizzly d'Achraf et de le remettre aux forces de sécurité irakiennes le 1er juillet. De nombreux membres lors de la conférence, qui coïncidait avec l'anniversaire du soulèvement en Iran, ont également appelé au retrait de la principale opposition iranienne, les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), de la liste du Département d'Etat des organisations terroristes étrangères (FTO).

Lire la suite...

EFE, Genève, 3 juin – Expulser les réfugiés iraniens qui vivent depuis trente ans dans le camp d’Achraf, dans le nord-est de l’Irak, constituerait une violation de la loi internationale, a dénoncé le professeur de droit international de l’université John Hopkins, Steven Schneebaum. « Expulser directement ou indirectement les habitants du camp de réfugiés d’Achraf, violerait plusieurs dispositions internationales en vigueur depuis 1950 et reprises dans plusieurs conventions », a déclaré l'avocat dans un événement qui se tenait parallèlement à la quatorzième session du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies.

Lire la suite...

Iran Manif - Le site des Ecrivains pour la liberté en Irak  adurement critiqué dans un billet le 22 avril Nouri Maliki, le premier ministre irakien sortant, pour le pressions qu’il fait peser sur l’opposition démocratique aux mollahs, les Moudjahdine du peuple d’ Iran, qui se trouvent au Camp d’Achraf, dans la province de Diyala en Irak. Un camp mis depuis janvier 2009 sous un blocus sévère, à la demande de Téhéran.

Lire la suite...

Search Fondation, 23 avril 2010 - Le 7 mars 2010, le peuple irakien a voté pour élire un nouveau parlement et a ébranlé la région en rejetant les intégristes islamiques et en optant pour un avenir nationaliste laïc. Malgré le taux de participation inférieur à la moyenne à Bagdad, où les zones sunnites ont été la cible de bombardements jusqu'à midi, le Bloc Irakiya dirigé par l'ancien Premier ministre Iyad Allaoui a remporté 91 sièges, tandis que le Premier ministre sortant en a remporté 89, avec sa Coalition de l’état de droit.

Al-Maliki et d'autres dirigeants intégristes se sont rendus à Téhéran immédiatement après la confirmation des résultats par la Commission électorale, pour voir comment créer une majorité au nouveau parlement. Mais la première option pour cela revient à Iyad Allaoui.

Lire la suite...