Share this post

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Iran Manif - Alessandro Pagano, vice-président de la commission budgétaire au parlement italien, a publié une déclaration le 11 janvier intitulée : la jeunesse de Téhéran, un exemple pour l’occident. « Le régime iranien a peur de ces jeunes, écrit-il. Les manifestants crient « je mourrai mais je libèrerai l’Iran. »

Ce député de la majorité qualifie les miliciens du Bassidj « d’assassins qui prennent la vie de ces jeunes manifestants ». Il dénigre la politique de complaisance des pays occidentaux avec la dictature religieuse en demandant « pourquoi l’Europe ne vient pas en aide aux jeune de Téhéran ? Pourquoi les pays européens ferment-ils les yeux sur ce spectacle macabre à Téhéran et pourquoi s’allient-ils à l’islam intégriste et à cette dictature ? Les pays occidentaux et les tous ceux qui sont épris de liberté devraient avoir pour objectif la solidarité avec les justes revendications des citoyens iraniens. »